00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

RURA annonce une réduction des prix des carburants

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 6 décembre 2023 à 11:47

L’Autorité Rwandaise de régulation de certains services d’utilité publique (RURA) a révisé à la baisse, mardi 5 decembre, les prix des carburants à l’approche de la saison festive.

Le prix maximum à la pompe pour l’essence (premium motor spirit) est fixé à 1,639 Frw par litre, en baisse par rapport à 1,822 Frw annoncé au début d’octobre. Le prix maximum de détail pour le diesel (automotive gas oil) est désormais à 1,635 Frw par litre, en baisse par rapport à 1,662 Frw.

"Ces révisions sont principalement basées sur les changements de prix des produits pétroliers enregistrés sur le marché international", a déclaré le Directeur Général de RURA, Evariste Rugigana.

La dernière baisse des prix des carburants remonte à juin, lorsque l’essence était passée de 1,517 Frw par litre à 1,528 Frw, tandis que le diesel avait été réduit de 1,518 Frw par litre à 1,492 Frw.

Les nouveaux prix prendront effet mercredi, et, resteront inchangés pendant les deux prochains mois, comme l’a annoncé la RURA dans son communiqué.

Le ministre de l’Infrastructure, Dr Gasore Jimmy, a partagé son enthousiasme quant à la récente baisse des prix des produits pétroliers lors d’une intervention à la télévision nationale.

Il a déclaré : "Un litre d’essence ne doit pas dépasser 1639 Frw. À notre connaissance, il était à 1822 Frw, soit une réduction de 183 Frw par litre, ce qui est une excellente nouvelle pour nous. De même, pour le Diesel, à partir du 6 décembre 2023 et jusqu’en janvier 2024, son litre ne devra pas dépasser 1635 Frw, soit une réduction de 27 Frw par rapport aux prix en vigueur aujourd’hui."

Le ministre a expliqué que cette réduction était attribuable aux fluctuations des prix sur le marché international, où une diminution des prix des produits pétroliers avait été constatée au cours des deux derniers mois.

Il a souligné : "Le gouvernement révise les prix tous les deux mois en raison de la volatilité du marché. En deux mois, il peut y avoir des changements significatifs dus aux décisions des dirigeants des pays exportateurs de pétrole et aux évolutions sur les marchés majeurs tels que les États-Unis, la Chine et l’Europe. Quand ces pays ont besoin de plus de pétrole, les prix augmentent, et quand leur demande diminue, les prix baissent."

Interrogé sur l’éventuelle inclusion de subventions gouvernementales, le ministre Dr. Gasore a précisé que le gouvernement intervient pour stabiliser les prix des produits de première nécessité lorsque les prix des produits pétroliers augmentent, mais qu’en l’occurrence, avec la baisse des prix des carburants, cette pratique n’a pas été maintenue.

Le ministre du Gouvernement local, Musabyimana Jean Claude, a également salué cette baisse des prix des carburants, particulièrement bienvenue en cette période festive où les prix des biens ont tendance à augmenter.

Il a expliqué : "Au Rwanda, les prix des biens augmentent en raison des coûts de transport et de la disponibilité des produits dans le pays. Aujourd’hui, nous sommes ravis que la situation se déroule favorablement, notamment grâce à une bonne récolte dans le secteur agricole."

Le ministre Musabyimana a souligné que cette baisse des prix des carburants s’accompagne d’une garantie de disponibilité de denrées alimentaires sur les marchés, grâce à une production suffisante et à la vigilance constante du gouvernement pour le bien-être de ses citoyens.

Il a affirmé : "Le gouvernement attache une grande importance au bien-être de la population et surveille attentivement le marché international pour que les bonnes nouvelles se traduisent immédiatement en bénéfices pour notre peuple."

"Nous demandons à tous les acteurs impliqués dans l’approvisionnement des marchés, en particulier en produits alimentaires, de se préparer et de mettre en place des systèmes de localisation, de collecte et de livraison efficaces, afin que les gens puissent profiter pleinement des festivités avec une abondance de nourriture," a-t-il ajouté.

Il est à noter que RURA, l’Autorité de Régulation des Services Publics du Rwanda, est chargée de superviser le commerce des produits pétroliers dans le pays et de fixer leurs prix.

Elle doit annoncer de nouveaux tarifs au moins tous les deux mois en raison de la nature changeante des prix sur le marché international.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité