00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Que se passerait-il si Kagame n’acceptait pas de relancer une campagne électorale ?

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 9 janvier 2024 à 11:33

Les membres du Front Patriotique Rwandais (FPR Inkotanyi) ont accueilli l’année 2024 avec un enthousiasme particulier, suite à l’annonce du président Paul Kagame de briguer un nouveau mandat lors des élections présidentielles prévues en juillet de cette année.

Cette annonce, marquant la quatrième candidature de Kagame pour le FPR Inkotanyi, répond à une demande forte de ses membres et de la population rwandaise en générale.

Cette intention de se représenter avait déjà été évoquée par le président lors d’un entretien avec Jeune Afrique en septembre 2023. Kagame avait alors exprimé sa fierté quant à la confiance que lui accordaient les Rwandais, affirmant sa volonté de continuer à les servir.

« Vous l’avez déjà dit, c’est une évidence visible à tous. Je suis fier de cette confiance et je continuerai à servir les Rwandais du mieux que je peux. Je suis donc candidat », avait-il affirmé.

Dans l’émission The Choice Live diffusée sur Isibo TV, Tito Rutaremara, membre influent du FPR Inkotanyi et doyen de la politique rwandaise, a été questionné sur d’autres candidats potentiels pouvant succéder à Kagame.

Sa réponse fut révélatrice : « Il y en a certainement, mais nous avons imploré Kagame de se représenter. Dans la vie, on rencontre des leaders médiocres, bons, très bons, mais les leaders exceptionnels sont rares. Quand vous en trouvez un, vous devez le garder aussi longtemps que possible. »

« Ils sont rares, on n’en rencontre peut-être qu’une fois tous les cent ans. Notre leader est de cette trempe exceptionnelle. Quand vous avez quelqu’un comme lui, vous le faites travailler le plus longtemps possible, car vous ne vous attendez pas à en trouver un autre de son calibre de sitôt. Mai de bons leaders, il y en a, » a-t-il conclu.

Le président Kagame dirige le Rwanda depuis 2000, d’abord en tant que président par intérim suite à la démission de Pasteur Bizimungu, puis élu en 2003 lors des premières élections présidentielles après le génocide perpétré contre les Tutsi. Sous sa direction, le Rwanda a connu une période de stabilisation et de croissance.

Les élections présidentielles coïncideront cette année avec les élections législatives, le 15 juillet. La candidature de Kagame est un signe fort de la confiance et de l’approbation dont il jouit au sein du FPR Inkotanyi et de la population rwandaise.

C'est en septembre 2023 que le président Kagame a annoncé sa candidature pour les élections présidentielles de juillet 2024

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité