00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Pneumonie mystérieuse en Chine : L’OMS alerte sur la hausse des cas de maladies respiratoires

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 24 novembre 2023 à 12:05

Une pneumonie non diagnostiquée suscite des inquiétudes en Chine, touchant plusieurs villes, notamment Pékin, où plusieurs enfants ont été affectés par cette maladie mystérieuse. Des images alarmantes circulent sur les réseaux sociaux, montrant des hôpitaux débordés, des files d’attente aux services d’urgence, et des enfants souffrant de fièvre avec des taches noires apparentes au niveau des poumons.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a exprimé sa préoccupation face à cette hausse des cas de maladies respiratoires en Chine et a demandé aux autorités chinoises de fournir des informations plus détaillées sur la situation. Dans cet esprit, l’OMS a également appelé la population à renforcer ses mesures de protection, comme le rapporte Le Parisien.

La Chine septentrionale connaît actuellement une vague de froid intense, un facteur qui pourrait favoriser la propagation de ces maladies respiratoires. Pour l’heure, l’agent pathogène responsable n’a pas encore été identifié.

Cependant, les symptômes signalés sont variés, notamment une forte fièvre, une toux grasse et une grande fatigue. L’OMS préconise donc la mise en place de "mesures visant à réduire le risque de maladie respiratoire". Parmi ces mesures figurent la vaccination, le maintien d’une distance avec les personnes malades, l’isolement en cas de symptômes, ainsi que le port du masque.

Lors d’une conférence de presse tenue le 13 novembre, les autorités chinoises ont attribué cette augmentation des maladies respiratoires à l’assouplissement des mesures sanitaires anti-Covid cette année, ainsi qu’à la circulation d’agents pathogènes déjà connus. Bruno Lina, virologue et membre du conseil scientifique du gouvernement français, émet une hypothèse selon laquelle "leur circulation a été freinée, peut-être y a-t-il un phénomène de rattrapage, ce qu’on a appelé la dette immunitaire."

Bien que les autorités n’aient officiellement signalé aucun décès lié à cette pneumonie mystérieuse, l’OMS a rapidement demandé davantage d’informations, se rappelant des critiques qui avaient été formulées à son encontre il y a quatre ans en 2019, lors de l’émergence d’une pneumonie virale en Chine qui s’est finalement transformée en la pandémie de COVID-19. À l’époque, l’organisation avait également reproché au pays un manque de transparence concernant l’origine de la maladie.

Pneumonie mystérieuse en Chine : L’OMS alerte sur la hausse des cas de maladies respiratoires

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité