00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Perpétuité pour Hakizimana Philippe, un verdict implacable pour génocide

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 29 juin 2023 à 09:02

L’ancien adjudant-chef de gendarmerie à Nyanza, Hakizimana Philippe alias Manier, nom qu’il s’est affublé après qu’il ait été naturalisé francais, a été reconnu coupable de génocide et crimes contre l’humanité par la cour d’assises de Paris, clôturant ainsi sept semaines de procès intensif.

Hakizimana Philippe a été condamné à la perpétuité pour crimes de génocide contre les Tutsi du Rwnda en 1994, la peine la plus sévère en France, pour sa participation active dans les trois effroyables massacres qui ont secoué les collines de Nyabubare, Nyamure et de l’institut d’agronomie Isar Songa en préfecture Butare à l’époque des faits, actuellement situés en province méridionale du Rwanda.

Descriptif sombre du parquet, Manier a été un rouage essentiel dans la mise en œuvre de ce génocide, un « agent zélé » des massacres. Sa responsabilité va bien au-delà de la trahison de sa fonction protectrice des populations ; il a joué un rôle crucial dans l’extermination d’une quantité sidérante de victimes.

Le président de la cour, lors de la déclaration du verdict, a souligné sans détour le comportement de Manier : l’usage d’armes de guerre, l’exploitation de son autorité pour transformer les civils en exécutants d’un plan haineux visant à anéantir tous survivants. Manier, dénué de réaction, a simplement baissé la tête à l’énoncé des verdicts de culpabilité.

Pire encore, son attitude impassible durant l’audience a accentué sa peine. Le président a mis en exergue la complexité manipulatrice de Hakizimana Philippe, un homme qui persiste à nier ses responsabilités face à la monstruosité de ses actes et qui est incapable de manifester des remords sincères.

Maître Domitille Philippart, avocate du CPCR, (Collectif des Parties civiles pour le Rwanda) et de quarante rescapés, a rappelé qu’il n’était pas un simple gendarme, mais une autorité gradée, respectée et connue avant le génocide. Ce verdict démontre ainsi que l’écran de la défense, tentant de le réduire en un acteur mineur, n’a trompé personne.

Le verdict de Hakizimana Philippe Manier est un sombre rappel que la justice, malgré le temps qui s’écoule, n’oublie pas, le crime de genocide etant imprescriptible. Aucune autorité, aucun grade ne peut détourner le regard de la cour face à l’inhumanité.

C’est la promesse d’une justice éternelle pour les victimes d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Hakizimana Philippe alias Manier, écope de la perpétuité pour génocide contre les Tutsi du Rwanda de 1994, le plus lourd verdict que puisse prononcer une juridiction française

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité