00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Nouvelles sanctions britanniques contre les responsables de viols en RDC

Redigé par Henriette Akimana
Le 20 juin 2023 à 08:26

La Grande-Bretagne a pris des mesures fermes contre deux chefs de groupes rebelles opérant dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), en réponse aux actes de violence commis par ces groupes.

Les individus sanctionnés sont Desire Londroma Ndjukpa, à la tête de la Coopérative pour le développement du Congo-Union des révolutionnaires pour la défense du peuple congolais (groupe Codeco-URDPC), et William Yakutumba, chef des redoutables Mai-Mai Yakutumba.

Le ministère britannique des Affaires étrangères, FCDO (Foreign, Commonwealth & Development Office), a annoncé lundi que les biens de Ndjukpa et Yakutumba seraient saisis et que ces derniers se verraient interdire de voyager.

Cette décision ferme intervient suite aux accusations de viols de femmes et de filles ainsi que de violations flagrantes du droit international attribuées à ces groupes.

Selon les rapports de l’ONU, des milliers de femmes et de filles ont été victimes de violences sexuelles perpétrées par des membres de ces groupes, un véritable fléau qui a longtemps été négligé par la communauté internationale.

Les mesures de sanction prises à l’encontre de Ndjukpa et Yakutumba constituent également un avertissement sans équivoque adressé à tous les groupes armés : ils seront tenus responsables de leurs crimes abominables.

La Grande-Bretagne a pris des mesures fermes contre deux chefs de groupes rebelles en RDC

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité