00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Nouvelle usine d’eau à Nyaruguru : Un investissement de 250 milliards Frw

Redigé par Henriette Akimana
Le 9 octobre 2023 à 11:52

L’Agence d’Approvisionnement en Eau et Assainissement (WASAC) vient d’annoncer un ambitieux projet de construction d’une usine de traitement de l’eau à Nyaruguru. Cette initiative majeure, dont l’investissement s’élève à 250 milliards de francs rwandais, vise principalement à pallier les déficits d’approvisionnement en eau dans les districts de Nyaruguru, Huye et Gisagara.

De nombreux citoyens, particulièrement au sein de la province du Sud, expriment depuis longtemps leur sentiment d’isolement dû à un accès limité à l’eau potable et à l’électricité. Bien que le programme national NST1 ne soit pas encore arrivé à son terme, des interrogations se posent quant à la réalisation de ses objectifs.

Une récente rencontre entre les responsables de l’Agence rwandaise de l’énergie (REG) et ceux de la WASAC avec les représentants de la province du Sud a mis en lumière les avancées et les défis à relever.

Le Dr Omar Munyaneza, à la tête de WASAC, a affirmé que le projet de l’usine de Nyaruguru serait notamment financé en partenariat avec la Banque africaine de développement, garantissant un accès à une eau 100% propre pour les districts concernés.

Sur le plan énergétique, Zingiro Armand, directeur de la REG, assure que des efforts conséquents sont en cours pour élever le taux d’électrification. Le but est d’atteindre 80% d’accès à l’électricité l’année prochaine, contre 73,3% actuellement.

Il a mis notamment en avant des projets visant à fournir de l’électricité à toutes les maisons dans le Nord et souligne l’importance du barrage de Rukarara à Nyamagabe pour la province du Sud. À noter que sur les 353,40 mégawatts d’électricité produits au Rwanda, seulement 208 sont effectivement utilisés.

La gouverneure de la province du Sud, Kayitesi Alice, reconnaît les progrès accomplis mais insiste sur le travail restant à effectuer. Elle se montre néanmoins optimiste, évoquant des projets futurs qui devraient continuer à améliorer la situation.

Actuellement, les taux d’accès sont de 78,4% pour l’eau potable et 70,9% pour l’électricité dans sa province. L’ambition nationale, telle que définie par le plan NST1 lancé en 2017, est d’atteindre un accès universel à ces deux ressources essentielles d’ici 2024.

Le Dr Omar Munyaneza, le patron de WASAC
Zingiro Armand, directeur de la REG
La gouverneure de la province du Sud, Kayitesi Alice, reconnaît les progrès accomplis

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité