00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Nord-Kivu : Les premiers militaires kenyans de l’EACRF en route pour Nairobi

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 3 décembre 2023 à 03:10

La Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) a débuté dimanche 3 décembre le retrait de EACFR sa force régionale de l’Est de République démocratique du Congo (RDC).

Cette décision fait suite au jugement d’inefficacité émis par la RDC, qui a choisi de ne pas renouveler le mandat de la force.

Un premier contingent composé d’une centaine de militaires kenyans de l’EACRF, une force incluant également des soldats ougandais, burundais, et sud-soudanais, a pris son départ depuis l’aéroport de Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu, en direction de Nairobi. L’avion a décollé tôt le matin, vers 05h00 heure locale.

Le porte-parole de l’EACRF a confirmé que l’aéronef était en route vers Nairobi avec uniquement des militaires kenyans à son bord.

Cependant, aucune précision immédiate n’a été fournie sur les étapes suivantes du retrait de la force.

Les premiers soldats kenyans avaient été déployés à Goma en novembre 2022, environ un an après la résurgence de la rébellion du M23 dans le Nord-Kivu, qui avait conquis de vastes territoires de la province.

À l’époque, les chefs d’État membres de l’EAC avaient décidé de déployer leur force pour reprendre les zones cédées par les rebelles.

Cependant, le gouvernement congolais s’est rapidement montré critique envers les troupes de l’EAC, les accusant, à l’exception des Burundais, de cohabiter avec les rebelles au lieu de les contraindre à déposer les armes.

Suite à un sommet tenu le 25 novembre, l’EAC a annoncé que la RDC "ne renouvellerait pas le mandat de la force régionale au-delà du 8 décembre 2023".

Le départ des militaires kenyans survient alors que les combats persistent entre le M23 et l’armée congolaise, soutenue par la coalition des FDLR, Maï-Maï, Nyatura, et les Wazalendu.

Félix Tshisekedi prévoit de remplacer la force de l’EAC en s’appuyant notamment sur le déploiement de contingents de la Communauté d’Afrique australe (SADC), dont la RDC fait également partie. Cependant, la concrétisation de cette nouvelle force, évoquée depuis mai, tarde à se matérialiser.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité