00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Ndayishimiye confirme la présence de la FDNB dans la guerre contre le M23

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 29 décembre 2023 à 01:53

Le président du Burundi, Evariste Ndayishimiye, a annoncé jeudi 29 décembre 2023, que les forces de défense Nationale du Burundi, FDNB, sont en République démocratique du Congo (RDC) pour prêter main forte aux FARDC dans la guerre contre le M23, soulignant leur préparation à mourir pour cette mission.

Le Général Ndayishimiye, s’exprimant lors d’une émission publique diffusée sur tous les médias du Burundi, a répondu aux questions des journalistes et de la population dans la commune Kigamba de la province Cankuzo.

Il a confirmé la présence des FDNB aux côtés de l’armée congolaise dans le Nord Kivu.

Un journaliste du magazine en ligne INDUNDI a interrogé le Général Ndayishimiye sur les informations concernant les militaires burundais combattant en RDC aux côtés des FARDC contre le M23, et sur les conséquences pour ceux qui refuseraient cette mission.

Le Général a clarifié la situation en utilisant l’expression "quand la case de ton voisin brûle, la tienne est en danger", soulignant l’importance d’intervenir rapidement.

Il a expliqué : « Quand les pays ont un accord pour venir au secours, ils le font, car quand la case de ton voisin brûle et que tu ne l’aides pas à éteindre l’incendie, lorsque la tienne brûlera, personne ne viendra à ton secours. Alors, en aidant la RDC, le Burundi s’aide lui-même car la meilleure guerre est celle qu’on sait comment mener avant de la commencer. »

« La guerre, c’est le jeu de la mort. Si tu refuses d’y aller de peur de mourir, tu n’es pas un vrai soldat. Un soldat doit être prêt à mourir pour son pays. Les civils fuient les explosions, tandis que les soldats les affrontent, » a-t-il ajouté.

Sur la question des conséquences pour les soldats refusant de se battre, Ndayishimiye a confirmé les informations selon lesquelles ces individus seraient détenus en prison.

Il a déclaré : « L’armée a ses propres règles. Quand quelqu’un se comporte mal dans sa mission, il doit être ramené à l’ordre, que ce soit au Congo, en Somalie ou en Centrafrique. »

Ainsi, les propos du président Ndayishimiye confirment l’implication burundaise aux côtés des FARDC, en coalition avec des groupes comme les FDLR, les Mai-Mai, et les Wazalendu.

Le FDLR, groupe terroriste impliqué dans le génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda en 1994, a des antécédents de collaboration avec le Burundi, notamment sous la présidence de Nkurunziza. Ces alliances antérieures ont été marquées par des actions hostiles.

Actuellement, les FDLR tentent de déstabiliser la sécurité au Rwanda. À plusieurs reprises, en coopération avec les FARDC, ils ont initié des attaques près des frontières rwandaises. Cependant, les forces de défense rwandaises ont systématiquement neutralisé ces tentatives avant qu’elles ne puissent causer des dommages significatifs.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité