Urgent

Museveni confirme sa participation au mini-sommet de Goma de ce 20 septembre

Redigé par IGIHE
Le 16 septembre 2020 à 12:11

Un journal en ligne Actu24CD rapporte l’audience accordee par la Ministre congolaise des Affaires etrangeres Mari Ntumba Nzeza a l’ambassadeur ugandais a Kinshassa, James Mbahimba. Il est question de participation du president Museveni au Mini sommet des Chefs d’Etat de la Region au Mini sommet de Goma pour le 20 septembre prochain.

"Le président ougandais Yuweri Museveni sera ce dimanche 20 septembre à Goma pour prendre part au mini-sommet qu’organisent la RDC et ses voisins. L’ambassadeur de la République de l’Ouganda, James Mbahimba a confirmé sa présence ce mardi 15 septembre à la ministre des affaires étrangères, Marie Ntumba Nzeza", ecrit le journal qui ajoute que l’ambassadeur a informe la Ministre qu’ "une équipe d’experts ougandais sera à Goma dès ce mercredi 16 septembre en attendant l’arrivée des chefs d’Etat".

Mais le journal ne dit rien du Burundi qui a decline la derniere invitation du 13 au 14 septembre derniers ou devait se tenir la reunion.

"Le sommet devrait réunir les Chefs d’Etat du Burundi, du Rwanda, de l’Ouganda, de l’Angola et de la RDC. Il sera axé sur la sécurité, les échanges commerciaux, l’économie et la COVID-19", rapporte le journal.

Tant mieux ! Si cette information s’averait correcte, cela montrerait que M. Ndayishimiye aura compris que participer a cette rencontre est aussi capitale car elle l’aidera a verifier au besoin si reellement le danger qui le guette avec les mouvements armes contre son regime, les RED Tabara, FOREBU et consorts, vient du Rwanda ou si c’est un probleme interne.

M. Ndayishimiye aura, malheureusement a prendre une decision ferme de decoudre les liens forts qui le lie aux FDLR dont, est-il rapporte, un contingent de quelques milliers de troupes, forme l’ossature de sa garde presidentielle ou deploye dans les troupes burundaises le long de la frontiere avec le Rwanda.

Dans tout ceci, le general-president Evariste Ndayishimiye fera le choix. Soit, il acceptera de signer la fin des hostilites avec le Rwanda commencees sous son predecesseur Pierre Nkurunziza. Par la, il confirmera qu’en 1993, il n’aura pas fait ses premieres armes dans la formation des tristement celebres Interahamwe bien encadres et entraines par les formateurs de l’Armee francaise depeches pour donner appui ferme a l’Armee Gouvernementale rwandaise d’alors.

Dans le cas contraire, il decidera qu’il ne lachera pas ses premiers freres d’armes Interahamwe-Fdlr en formation militaire pour le Rwanda, des Interahamwe avec qui il aura tue les tutsi du Rwanda entre avril et juin 1994 pour rentrer au Burundi et s’inscrire en Premiere annee d’Universite du Burundi pour la quitter une annee apres et animer la rebellion du CNDD-FDD alors creee par Nyangoma.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité