00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Mukuralinda révèle la position du Rwanda face à l’invitation du M23 à Luanda

Redigé par Franck Espoir Ndizeye
Le 6 mars 2023 à 08:18

Le gouvernement rwandais a salué les démarches entreprises pour trouver des solutions aux problèmes dans l’Est de la République démocratique du Congo où le groupe M23 a été récemment reçu à Luanda par le président angolais, João Lourenço.

Le président Lourenço, médiateur entre la République démocratique du Congo et le M23, a reçu les dirigeants de ce groupe dirigé par son président, Bertrand Bisimwa.
Le porte-parole adjoint du gouvernement rwandais, Alain Mukuralinda a déclaré que le fait que le M23 ait été reçu à Luanda est un moyen de continuer à rechercher la sécurité et la paix en RDC.

Il a dit : " C’est une chose lourde, mais c’est quelque chose que nous avons toujours dit, les gens l’entendent parfois et disent que ce n’est pas clair [...] c’est dont une leçon au gouvernement congolais et à ses dirigeants. Lorsque les chefs d’État se rencontraient avec le président Congolais, ils prenaient des décisions, les signaient et même le président de la RDC les signait."

"Quand il a fini de le signer, ils courent dans des pays lointains pour parler contre ce qu’ils ont signé, aujourd’hui leur apprendra une leçon, cela n’empêchera pas les chefs d’État de la région de mettre en œuvre les décisions prises."

Mukuralinda a déclaré que dans les décisions qui ont été prises à différents moments, notamment à Luanda, il y a des points qui disent qu’il devrait y avoir des pourparlers avec les groupes armés en RDC, y compris le M23.

Il a dit : « Ils ne peuvent pas parler au M23 sans que ce dernier ne fasse rien. Si les chefs d’État vous disent que c’est un problème qui menace la région, c’est vous, en tant que chef d’État du Congo, qui devez faire le premier pas […]. »

Mukuralinda dit que le gouvernement rwandais n’a rien à voir avec le fait que le M23 ait été reçu à Luanda, mais se réjouit que les décisions prises pour rétablir la paix soient mises en œuvre.

Il a déclaré : « Le gouvernement du Rwanda est heureux que les décisions aient été prises même si le gouvernement du Congo les entrave, mais elles essaient d’être mises en œuvre. »

Selon un analyste en politique internationale, Mugabo John, l’accueil du M23 à Luanda est une indication que les chefs d’État de la région sont prêts à trouver une solution aux problèmes.

Il a déclaré : « C’est un signe que le problème du Congo ne sera pas résolu de sitôt car le Congo lui-même a sa propre volonté contre la volonté des pays de la région. Cela signifie que tant que le gouvernement ne sera pas sur la même ligne d’entente et de volonté avec les autres parties concernées par ce problème, il continuera à entraver tous les efforts qui seront mis en œuvre pour rétablir la paix. »

Mugabo dit que la guerre en RDC ne peut pas être arrêtée parce que c’est une guerre idéologique selon que c’est le gouvernement congolais qui y ait mis ses efforts.

Parmi les décisions prises à Luanda en 2022, une demande a été adressée aux rebelles du M23 de déposer les armes. Cette demande a été lancée aussi aux autres groupes terroristes basés dans l’est du Congo qui ont également été invités à cesser leurs activités.

Les groupes terroristes tels que les FDLR-FOCA, les rebelles de Red-Tabara, les ADF et d’autres opérant sur le territoire de la RDC ont été priés de déposer les armes et de commencer à rentrer chez eux, comme décidé lors des pourparlers de Nairobi.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité