00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Makolo invite les dirigeants congolais à suivre l’exemple de Kagame

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 4 mars 2024 à 05:50

La porte-parole du gouvernement, Yolande Makolo, a invité les dirigeants congolais à s’inspirer de l’exemple du président Kagame pour trouver des solutions aux défis sécuritaires auxquels leur nation est confrontée, plutôt que de perpétuellement attribuer la faute à autrui.

Elle a abordé cette thématique dimanche 3 mars 2024, à travers une publication sur X, réagissant ainsi à un reportage d’African Stream. Ce média avait précédemment rapporté que, bien que le président soit perçu favorablement par une large frange de la population africaine, cette opinion n’est pas unanimement partagée, notamment en RDC.

Dans une vidéo diffusée par le journal, des citoyens congolais expriment leur méfiance envers le Rwanda et le président Kagame, qu’ils accusent de soutenir le groupe M23.

Face à ces allégations, Yolande Makolo a souligné les réalisations du président Kagame, le qualifiant de figure emblématique pour de nombreux Africains grâce à son leadership ayant conduit à la libération, à la reconstruction et à la défense du Rwanda.

Elle a affirmé : « Les accomplissements du président Kagame, en tant que géant et héros rwandais et africain, parlent d’eux-mêmes et resteront indélébiles. Avec le Front Patriotique Rwandais (FPR), il a incarné cette figure de leader africain déterminé à libérer, reconstruire et défendre le Rwanda, une mission qu’il poursuit encore aujourd’hui. »

Makolo a ajouté que « Une nouvelle génération de Rwandais, inspirée et encouragée par cette direction, continue d’œuvrer dans ce sens. C’est la raison pour laquelle il est admiré par les Africains. Nous sommes tous Africains. »

Elle a insisté sur le fait que les dirigeants de la RDC pourraient tirer des enseignements des succès du président Kagame.

Elle a précisé : « Les dirigeants de la RDC devraient emboîter le pas pour leur propre pays (s’ils se soucient véritablement de celui-ci), cesser de chercher des boucs émissaires, de distraire leur peuple avec des mensonges et d’attendre que d’autres fassent le travail qu’ils devraient accomplir eux-mêmes. »

Yolande Makolo a réitéré sa position dans un contexte de tensions entre le Rwanda et la RDC, cette dernière accusant le premier de soutenir le groupe M23, engagé contre le gouvernement en réaction à des injustices envers les Congolais Rwandophones. Le président Tshisekedi a récemment signifié que la RDC ne serait satisfaite que lorsque des sanctions seraient imposées au Rwanda.

En réponse, le Rwanda réfute ces accusations infondées, et souligne que, plutôt que de résoudre ses problèmes internes, la RDC cherche à impliquer des tiers, allant jusqu’à s’associer avec des groupes terroristes tels que les FDLR, responsables du génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda en 1994.

Il appelle le gouvernement de la RDC à rompre immédiatement tout lien avec les FDLR, à procéder à leur désarmement et à leur expulsion vers le Rwanda. Cette démarche est présentée comme la condition sine qua non pour garantir sa sécurité. Il affirme que l’unité nationale, chèrement acquise par le peuple rwandais, sera maintenue et renforcée.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité