00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Les propriétaires d’entreprise saluent les mesures prises contre la pollution sonore

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 14 juillet 2023 à 02:49

Le ministère de l’Environnement a dévoilé des directives révolutionnaires concernant la pollution sonore. Ces nouvelles directives fournissent des seuils de décibels explicites pour divers espaces publics tels que les hôtels, les bars, les discothèques et les églises.
Les lignes directrices établissent des niveaux sonores sécuritaires pour différents endroits et moments de la journée, utilisant les décibels (dB) comme unité de mesure standard. Selon les directives, les niveaux sonores dans les zones (...)

Le ministère de l’Environnement a dévoilé des directives révolutionnaires concernant la pollution sonore. Ces nouvelles directives fournissent des seuils de décibels explicites pour divers espaces publics tels que les hôtels, les bars, les discothèques et les églises.

Les lignes directrices établissent des niveaux sonores sécuritaires pour différents endroits et moments de la journée, utilisant les décibels (dB) comme unité de mesure standard.
Selon les directives, les niveaux sonores dans les zones résidentielles ne doivent pas dépasser 55 dB pendant la journée et 45 dB pendant la nuit.

Dans les zones commerciales, le seuil ne doit pas dépasser 65 dB pendant la journée et 55 dB pendant la nuit.

Quant aux zones industrielles, le niveau sonore ne doit pas dépasser 75 dB le jour et 70 dB la nuit.

Les zones calmes, telles que les environs des établissements de santé, des écoles, des bibliothèques, des palais de justice et des bureaux publics, doivent maintenir un niveau sonore inférieur à 50 dB pendant la journée et 40 dB pendant la nuit.

Les propriétaires d’entreprise se montrent optimistes quant aux nouvelles directives.

Tania Gakuba, propriétaire de Tania’s Cuisine and Lounge, basé à Gishushu, déclare :

"Enfin, les normes sont claires, et même les propriétaires d’entreprise pourront ajuster leurs activités en fonction des directives. Auparavant, une simple plainte concernant le bruit pouvait entraîner l’annulation immédiate d’un événement sans aucune mesure."

Adam Nsubuga, directeur de Voltage Nightclub, affirme :

"En principe, des directives claires devraient être appliquées de manière équitable dans tout le secteur. Par le passé, les régulateurs pénalisaient parfois les boîtes de nuit pour la pollution sonore, tandis que des bars similaires diffusaient de la musique forte sans être inquiétés. Avec les nouvelles directives, tout le monde pourra mesurer le volume sonore et les contrevenants pourront être sanctionnés."

Les nouvelles directives sur la pollution sonore marquent une étape cruciale vers une coexistence harmonieuse entre les établissements commerciaux et les zones résidentielles.

Les propriétaires d’entreprise sont prêts à adopter ces normes et à adapter leurs activités en conséquence, contribuant ainsi à un environnement plus agréable pour tous.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité