00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Les forces de la SADC collaborent avec le FDLR au Congo, avec la bénédiction de l’UA

Redigé par Bazikarev
Le 6 mars 2024 à 04:00

La Commission de l’Union Africaine (UA) chargée de la paix et de la sécurité a soutenu les forces de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) présentes dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), après que le Rwanda ait émis une alerte concernant leur collaboration avec le groupe terroriste FDLR.

Cette décision a été prise lors d’une réunion virtuelle dirigée par la Directrice Générale de la commission de l’union africaine, l’Ambassadrice Emilia Mkusa, originaire de Namibie.

La réunion a vu la participation d’autres membres, dont le Dr Saljoh Bah, qui dirige le département de résolution des conflits de l’UA, Simon Badza, membre du comité, et le Ministre des Affaires Étrangères de la RDC, Christophe Lutundula.

Les membres de ce comité ont "fermement condamné" tous les groupes armés opérant dans l’Est de la RDC, y compris le M23, le FDLR et l’ADF, appelant à un arrêt des hostilités dans le pays et à ce que tous ces groupes déposent les armes.

Le comité a annoncé publiquement son soutien à la mission de la SADC en RDC, connue sous le nom de ’SAMIDRC’, en remerciant la Tanzanie, l’Afrique du Sud et le Malawi pour leur contribution.

Il a été déclaré sur la plateforme de Twitter que "Le comité de l’UA soutient officiellement la mission SAMIDRC. Il rend hommage au Malawi, à la Tanzanie et à l’Afrique du Sud ainsi qu’au dévouement des forces de la SAMIDRC."

La mission de la SADC dans l’Est de la RDC a débuté le 15 décembre 2023, avec l’Afrique du Sud en tête, s’engageant à déployer 2900 soldats jusqu’à la fin de l’année 2024.

Le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération du Rwanda, Dr Vincent Biruta, dans une lettre datée du 3 mars 2024 adressée au Président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, a exprimé que cette mission de la SADC posait un problème pour la sécurité du Rwanda.

Le Ministre Biruta a indiqué que les forces de la SAMIDRC se joignent aux forces de la RDC et du Burundi ; des pays dirigés par des présidents qui ont publiquement exprimé leur intention de renverser le Président Paul Kagame.

Cette alliance inclut également le groupe armé FDLR, qui combat le gouvernement rwandais, ainsi que d’autres groupes armés imprégnés d’idéologie génocidaire, nourrissant une profonde hostilité envers le Rwanda et les Congolais qui parlent Kinyarwanda.

Le Ministre Biruta avait informé Faki que le Rwanda souhaitait que la commission de l’union africaine chargé de la paix et de la sécurité ne soutienne pas les forces de la SAMIDRC, car elles s’allient avec une partie aux intentions malveillantes, ne respectant pas le processus de dialogue basé sur les résolutions prises à Nairobi et Luanda en 2022.

Ministre Lutundula et d'autres dirigeants de la RDC assistent à cette réunion.

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité