00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Les Pays-Bas arrêtent un fugitif rwandais du génocide perpétré contre les tutsi

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 15 février 2024 à 03:55

Un homme rwandais, dont l’identité n’a pas encore été révélée, a été arrêté aux Pays-Bas, accusé de participation au génocide perpétré contre les tutsi en 1994 au Rwanda.

Selon les médias néerlandais, cet homme de 64 ans, résidant à Ede, une municipalité située au centre des Pays-Bas, a été appréhendé mercredi 14 février par l’équipe des Crimes Internationaux (TIM) du pays.

Né au Rwanda, le fugitif se serait installé aux Pays-Bas en 1998. Il est soupçonné de complicité de génocide et d’incitation au génocide, ainsi que d’accusations de crimes de guerre, notamment le pillage et la destruction de biens.

Les autorités rwandaises ont émis un mandat d’arrêt international à son encontre en 2014 et ont demandé son extradition des Pays-Bas.

Cependant, les médias néerlandais rapportent qu’il sera jugé dans le pays européen, en raison de sa nationalité néerlandaise. Ce n’est pas la première fois que les autorités néerlandaises arrêtent des fugitifs accusés de génocide sur leur territoire.

En juillet 2021, les autorités néerlandaises ont extradé Venant Rutunga, l’ancien directeur régional de l’ISAR Rubona, un institut de recherche agricole situé dans le district de Huye, autrefois connu sous le nom de Préfecture de Butare.

La police néerlandaise avait arrêté Rutunga en mars 2019 sur la base d’une inculpation émise par l’Unité de Poursuite des Fugitifs du Génocide (GFTU) du Rwanda. Son extradition a été confirmée en avril 2020.

En décembre 2020 et mai 2021, les cours néerlandaises ont rejeté ses appels.

Rutunga était le troisième fugitif à être extradé vers le Rwanda depuis les Pays-Bas.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité