00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Le roi de Jordanie rend hommage aux victimes du génocide perpétré contre les Tutsi

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 8 janvier 2024 à 03:27

Le roi Abdullah II bin Al-Hussein de Jordanie a visité le Mémorial du Génocide de Kigali où il a rendu, lundi 8 janvier 2024, un hommage sincère aux victimes du génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda en 1994. Ce mémorial constitue le dernier lieu de repos pour plus de 250 000 victimes provenant de différentes parties de Kigali.

Lors de sa visite au mémorial, le roi était accompagné par des membres éminents du gouvernement rwandais, y compris le ministre des Affaires étrangères, Dr Vincent Biruta. L’atmosphère solennelle et le sérieux de l’instant imprégnaient profondément l’ensemble des personnalités présentes.

Après avoir déposé des gerbes, le roi a pris un moment pour méditersur les histoires individuelles derrière le nombre vertigineux de vies perdues, reconnaissant l’impact profond sur les familles.

"Ce mémorial puissant nous rappelle que derrière chaque individu tué se trouvait un monde en soi, une famille ayant perdu un être cher, une mère, un père, un enfant, un rêve éteint, un potentiel fauché prématurément."

La visite du roi n’était pas qu’un geste cérémoniel, mais une expression symbolique de solidarité et d’engagement partagé pour empêcher que de tels actes odieux se reproduisent.

Dans son discours au mémorial, le roi Abdallah II a transmis un message en résonance avec les leçons tirées du passé tragique du Rwanda.

"La brutalité que ces murs témoignent est un rappel constant des conséquences terrifiantes de la déshumanisation de l’autre, de la manière dont la peur et la désinformation, au milieu de la complaisance internationale, peuvent conduire aux extrêmes les plus laids et les plus mortels."

Le parcours du Rwanda des profondeurs du génocide vers une nation engagée dans la réconciliation et la guérison est devenu le point central du discours du roi. Il a souligné la nécessité de confronter et de contrer la rhétorique déshumanisante qui alimente les conflits mondiaux.

"L’expérience du Rwanda nous enseigne que nous devons combattre la rhétorique déshumanisante qui alimente les conflits. Votre histoire. Elle peut être un phare pour nous tous."

Les paroles poignantes du roi ont dépassé les frontières du Rwanda, attirant l’attention sur les conflits en cours, en particulier à Gaza. Le roi Abdallah II a exprimé sa préoccupation quant au lourd tribut sur la population civile.

"Près de 30 000 Gazaouis ont été tués ou portés disparus au cours des trois derniers mois. La grande majorité, près de 70 %, sont des femmes et des enfants."

Il a remis en question la viabilité de l’agression et du bombardement indiscriminés, plaidant pour une paix juste basée sur la solution à deux États.

Les parallèles établis entre l’histoire du Rwanda et les conflits contemporains ont souligné un message crucial :

"Ce mémorial nous enseigne que nous ne pouvons pas considérer aucun conflit comme irréparablement désespéré. Il nous montre comment le respect, la justice et la compassion peuvent conduire à un avenir meilleur."

De plus, le roi de Jordanie a souligné l’importance de la mémoire, exhortant le monde à reconnaître la brutalité avant de travailler pour la paix et mettant en garde contre la complaisance qui peut être assimilée à une collusion.

Sa visite au Mémorial du Génocide de Kigali, les mots du roi résonnaient comme un appel à l’action, soulignant la responsabilité collective de préserver l’humanité et de prévenir la récurrence de tels événements tragiques.

L’événement s’est imposé comme un puissant témoignage de la résilience de l’esprit humain et de l’impératif d’apprendre de l’histoire pour construire un monde plus compatissant et juste.

Le roi Abdallah II est arrivé au Rwanda pour une visite de travail de trois jours dimanche 7 décembre 2023. Le premier jour de sa visite, il a été accueilli par le président Kagame, après quoi les deux leaders ont assisté à la signature d’accords de coopération dans plusieurs domaines, notamment l’agriculture, l’économie, le commerce, la santé et les sciences médicales.

Le Ministre de l'Unité Nationale et de l'Engagement Civique du Rwanda, Dr Jean Damascène Bizimana, et le Ministre des Affaires Étrangères (à droite) accueillent le Roi de Jordanie au Mémorial du Génocide de Kigali
Après avoir déposé des gerbes sur la fosse commune du mémorial, le roi de Jordanie s'est arrêté un instant pour méditer sur les histoires personnelles derrière l'effarant nombre de vies perdues, reconnaissant l'impact profond sur les familles

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité