Urgent

Le remuant ministre de la Coopération internationale, Olivier Nduhungirehe, dégommé, adopte une attitude sportive

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 10 avril 2020 à 09:50

En cette petite matinée de ce samedi 9 Avril, le Premier Ministre Edouard Ngirente disant acter au nom du Président de la République, annonce avoir démis l’Ambass. Olivier Nduhungirehe de son poste de Secrétaire d’Etat à la Coopération Régionale et internationale près le Ministère rwandais des Affaires étrangères.

Le communiqué démettant ce ministre dit qu’ "il remplissait ses fonctions politiques où il faisait prévaloir ses sentiments et ses orientations d’esprit".

Cette faute qui lui vaut le départ, le jeune fringant ministre ne le froisse pas. Il est resté comme il est venu de la Belgique où il luttait sur le forum DHR (dirigé par le Dr Twagiramungu) contre les négationnistes du Génocide des Tutsi de 1994. Ces négationnistes qui étaient et sont légion essentiellement en Belgique, Olivier Nduhungirehe ne leur a fait aucun quartier.

Est-ce qu’il a pu se défaire de cet attribut et atténuer ses sorties combattives pour se draper de l’habit politique tout au long de sa carrière d’ambassadeur en Belgique et à l’ONU avant d’être rappelé au Rwanda pour occuper, durant ces deux ans et demi, le poste de Secrétaire d’Etat à la Coopération Internationale près le Ministère des Affaires étrangères.

"Je sais gré au président de la République Paul Kagame pour avoir placé sa confiance en moi en me responsabilisant le poste de la Coopération internationale. Je suis toujours entièrement disposé à servir mon régime", ainsi twitte Olivier jetant un coup de lance perçant dans l’esprit du viscéral négationiste du génocide des Tutsi et opposant invétéré illégal du régime rwandais actuel, le Prof. Filip Reyntgens.

"J’avais averti @onduhungirehe . Il paie le prix de son arrogance. Pressé comme un citron et maintenant dans la poubelle. Il ne doit pas compter sur mon appui lorsqu’il demandera l’asile politique en Belgique", twitte ce vieillard qui ne se départ pas de son négationnisme. Il part du fait que Nduhungirehe père a été longtemps ministre de Habyarimana (1973-1994). Ce qu’il ne sait pas, tout en croyant en l’adage Tel Père, Tel Fils", c’est que Nduhungirehe père était un grand technocrate et un petit rien ethnisant.

La longue lutte contre les milieux négationnistes d’Olivier Nduhungirehe compte énormément dans son esprit. Il n’est pas prêt de déposer son tablier. Et ce n’est pas ce gouvernement qui ne saurait apprécier ce jeune homme qui a toujours le vent en poupe et toujours prêt à entrer dans la bagarre avec les négationnistes du génocide et autres génocidaires qui, vieillis et fatigués, sont entrain de tirer leurs dernières flèches.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité