00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Le président angolais João Lourenço écarte le risque de guerre entre le Rwanda et la RDC

Redigé par Henriette Akimana
Le 8 mai 2023 à 11:00

Le président angolais João Lourenço a exprimé son optimisme concernant la situation entre le Rwanda et la République démocratique du Congo (RDC) lors d’une interview accordée à FRANCE 24. Selon lui, il est peu probable qu’une guerre totale éclate entre les deux pays.

Lourenço , qui joue un rôle de médiateur pour rétablir la paix dans l’est de la RDC, espère que ses efforts aboutiront à une résolution pacifique.

Il a souligné : « le groupe rebelle M23 respecte le cessez-le-feu établi récemment et les prochaines étapes consistent en leur cantonnement et désarmement. Pour ce faire, l’Angola s’est engagé à déployer 500 soldats dans la région. »

Le président angolais a insisté sur la nécessité d’accélérer le processus, tout en précisant que les autorités congolaises devaient encore se préparer pleinement à cette phase cruciale.

Par ailleurs, il a réfuté les allégations des autorités congolaises sur un prétendu soutien du président rwandais Paul Kagame au groupe rebelle M23.

« Le président rwandais Paul Kagame a contribué à mettre les responsables angolais en contact avec les dirigeants du M23. Cela démontre sa volonté d’aider à trouver une solution pacifique au conflit, contrairement aux accusations des autorités de la RDC qui l’accusent de soutenir la violence. »a-t-il déclaré.

En effet, depuis le début du conflit, la RDC accuse le Rwanda de soutenir le M23, alors que le Rwanda accuse la RDC de fournir des armes et des munitions au groupe terroriste FDLR.

Afin d’apaiser les tensions entre les deux pays, plusieurs sommets ont été organisés. Le 11e sommet du Mécanisme régional de suivi de l’Accord-cadre d’Addis Abeba s’est tenu la semaine dernière à Bujumbura, au Burundi.

L’objectif de cette réunion était de favoriser la paix et la sécurité dans l’est de la RDC, en mettant en œuvre l’accord de Nairobi et la feuille de route de Luanda.

Parmi les participants à ce sommet, on comptait des personnalités de premier plan, telles que le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, et plusieurs chefs d’État, dont Cyril Ramaphosa d’Afrique du Sud, le président de la Commission de l’UA, Musa Faki Mahamat, Félix Tshisekedi de la RDC et Yoweri Kaguta Museveni de l’ Ouganda.

Le président angolais João Lourenço écarte le risque de guerre entre le Rwanda et la RDC

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité