00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le potentiel des Zones Économiques Spéciales : un levier pour l’avenir économique du Rwanda

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 6 mai 2024 à 05:26

Le Rwanda se distingue comme l’un des tigres économiques africains, et ses perspectives de croissance ne semblent pas ralentir avant 2035. À cette échéance, le pays envisage d’atteindre un niveau de prospérité moyenne où chaque citoyen pourrait contribuer à hauteur de plus de 4000 $ par an, comparé aux 1.040$ actuels.

Cela signifie qu’au cours des 11 prochaines années, chaque Rwandais pourrait aspirer à accroître ses revenus annuels d’au moins 3000$ sur les 1040$ déjà existants.

Pour concrétiser cette ambition, il faudrait une augmentation moyenne annuelle d’au moins 270$.

Les données des 11 dernières années révèlent une progression annuelle moyenne des revenus par habitant de 281$, passant de 759$ à 1040$. Cette tendance suggère une trajectoire vers une économie moyenne d’ici 2035.

Le ministère des Finances et de la Planification économique, souligne la nécessité de maintenir une croissance annuelle d’au moins 12% jusqu’en 2035 pour atteindre cet objectif, une tendance amorcée depuis 2018.

Atteindre une telle ambition est à la fois audacieux et réaliste. De nombreux pays prospères ont suivi un chemin similaire.

Le Rwanda s’appuie fortement sur l’agriculture, créant jusqu’à 50% des emplois, mais cela évolue avec une éducation généralisée qui transforme l’agriculture traditionnelle en une économie moderne.

L’éducation est cruciale pour fournir les compétences nécessaires à cette transformation, améliorant ainsi la productivité dans d’autres secteurs, tels que l’industrie manufacturière et les services à haute valeur ajoutée.

La Zone Économique Spéciale de Kigali, lancée en 2007, est un exemple concret de cette transition.

Le gouvernement a lancé avec succès cette Zone Économique Spéciale, investissant massivement dans la planification, la construction et l’exploitation d’installations industrielles.

Cette initiative est un catalyseur du développement économique, avec une croissance impressionnante des opportunités d’emploi.

En effet, le nombre d’emplois a grimpé en flèche pour atteindre 16 300, dont 1 300 ont été créés rien qu’en 2023. Ces emplois sont répartis dans 234 entreprises établies dans cette zone.

Les exportations provenant de ces entreprises ont valu au pays des revenus estimés à 460 millions de dollars, sur un total de 3,5 milliards de dollars générés par les exportations et les services extérieurs.

De même, la Zone Économique Spéciale de Bugesera a connu une croissance remarquable, passant à environ 1 500 emplois créés et continuant de progresser dans sa phase de développement.

En 2023, la contribution des zones économiques au PIB national a atteint 22%, avec une augmentation de 10% par rapport à l’année précédente. Les activités manufacturières dans ces zones ont augmenté de 11%, tandis que les exportations ont continué de croître, portant la croissance à un taux de 12%.

Tous ces indicateurs témoignent de l’impact significatif des zones économiques, mais leur plein potentiel nécessite un soutien continu du gouvernement pour favoriser leur expansion et maximiser leur contribution à l’économie nationale.

Cela pourrait également aider le Rwanda à atteindre son objectif ambitieux de faire passer la part des exportations dans le PIB de 20% actuellement à près de 46% d’ici 2035.

Le Rwanda doit également tirer parti des opportunités offertes par le Marché Commun Africain, qui promet une croissance supplémentaire des exportations et une augmentation des revenus jusqu’à 7% et 4% respectivement d’ici 2035.

Atteindre ces objectifs ne sera pas sans défis, mais avec une planification stratégique et des politiques économiques judicieuses, le Rwanda peut continuer sur sa voie vers une prospérité économique durable.

Le développement des zones économiques est un catalyseur crucial pour permettre au Rwanda d'atteindre le statut de pays à économie moyenne d'ici 2035

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité