00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le nigérian Azuegbulam remporte la première médaille d’or africaine à l’Invictus

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 26 septembre 2023 à 06:25

Trois ans auparavant, Azuegbulam, un vaillant soldat nigérian, perdait sa jambe gauche lors d’une attaque de Boko Haram dans le nord du Nigeria, alors qu’il servait au sein de l’armée. Aujourd’hui, il est devenu un champion africain.

Le mois dernier, Azuegbulam a remporté la médaille d’or aux Invictus Games de Düsseldorf, en Allemagne, devenant ainsi le tout premier Nigérian et Africain à atteindre cet exploit dans l’histoire de ces jeux.

"Je suis extrêmement heureux d’être le premier champion africain des Invictus Games", a-t-il déclaré à l’AFP depuis Abuja. "Invictus signifie invaincu, et nous le sommes toujours car nous sommes en vie."

Les Invictus Games ont été initiés en 2014 par le prince Harry, duc de Sussex et ancien combattant, dans le but de favoriser la réhabilitation des militaires blessés par le biais du sport. L’événement réunit maintenant 23 nations et propose une variété de sports, de l’haltérophilie au volley-ball, en passant par le tennis de table.

gé de 27 ans, Azuegbulam a décroché l’or dans la catégorie d’haltérophilie et participe également à des compétitions de volley-ball assis et d’autres disciplines sportives.

Le chemin d’Azuegbulam a été marqué par la douleur. En octobre 2020, il faisait partie d’une unité de l’armée engagée dans la lutte contre les djihadistes dans le nord-est du Nigeria, où les forces armées affrontent ces militants islamistes depuis plus d’une décennie.
Lors d’un affrontement, les djihadistes ont ouvert le feu avec un canon antiaérien, blessant gravement Azuegbulam et le contraignant à subir une amputation de la jambe.

"Après avoir été blessé, j’ai eu beaucoup de problèmes émotionnels, physiques et même mentaux, je pensais à beaucoup de choses, je n’étais pas moi-même, c’était très dur", a-t-il confié.

Avec le soutien de l’organisation locale "Nigeria Unconquered", il s’est engagé dans le rétablissement sportif des militaires et vétérans blessés, formant finalement une équipe qui a pu participer aux Invictus Games en septembre.

Bobby Ojeh, directeur d’Invictus au Nigeria, a affirmé que la médaille d’or d’Azuegbulam apporterait de l’espoir à d’autres personnes et encouragerait davantage de nations africaines à se joindre à l’événement.

Le conflit djihadiste dans le nord du Nigeria a causé la mort de plus de 40 000 personnes et déplacé plus de 2 millions d’autres depuis 2009. Les forces de sécurité du pays sont également confrontées à des gangs de bandits et à des groupes séparatistes dans différentes régions du Nigeria.

Pour Azuegbulam, originaire de l’État d’Imo, dans le sud-est du Nigeria, le sport lui a redonné une raison de vivre. "Je me suis rétabli, c’est grâce au sport. Il n’y a rien de mieux que de se voir en train de faire quelque chose", a-t-il déclaré.

Mais c’est aux Invictus Games qu’il a trouvé une source d’inspiration supplémentaire grâce au soutien des autres militaires blessés.

"J’ai maintenant de nouveaux amis, une nouvelle famille qui peut m’encourager, me conseiller et savoir où m’aider", a-t-il déclaré.

Après sa victoire aux Invictus, le champion nigérian a fait part de son intention de continuer à participer à d’autres compétitions sportives.

"En l’état actuel des choses, je suis prêt. Je suis prêt à aller plus loin dans n’importe quel sport. Même aux Jeux olympiques, je suis prêt", a-t-il déclaré."Mon objectif est de persévérer dans le sport. Laissez-moi me concentrer sur le sport et continuer à gagner."

Le nigérian Azuegbulam remporte le première médaille d’or africaine à l’Invictus

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité