00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le ministre Ngabitsinze face aux ombres des parcs industriels

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 17 octobre 2023 à 12:00

La Chambre basse a sommé, lundi 16 octobre 2023, Jean Chrysostome Ngabitsinze, ministre du Commerce et de l’Industrie du Rwanda, de clarifier les enjeux soulevés dans le rapport d’audit de performance du vérificateur général relatif au développement des parcs industriels du pays.

Cette décision intervient après l’adoption par la Chambre basse d’un rapport de la Commission Économique et Commerciale du parlement Rwandais, qui a évalué le développement de ces parcs, conformément au rapport du vérificateur général.

Parmi les problèmes mis en lumière, figurent la validation de sites de parcs industriels sans évaluations environnementales préalables, la construction d’usines sans tenir compte des besoins spécifiques de chaque entreprise et de ses produits, ou encore l’absence d’infrastructures de base au sein de ces parcs.

On note également des retards de la part des investisseurs quant à l’utilisation des terrains industriels qui leur ont été attribués.

Le président de la Commission Économique et Commerciale, le député Théogène Munyangeyo, s’est inquiété de l’absence de zonage des usines, ne prenant pas en compte la nature propre à chaque établissement et les produits qu’il fabrique, notamment au sein de la Zone économique spéciale de Kigali.

"L’audit a révélé que des usines agroalimentaires étaient situées à proximité de celles produisant des produits chimiques," a-t-il déclaré.

Munyangeyo a également souligné que des carences notables en matière d’infrastructures étaient observées à Huye, Musanze et Rusizi.

Quant au député Frank Habineza, il a rappelé l’importance des évaluations environnementales et sociales avant le lancement des activités industrielles.

Il a souligné la nécessité de comprendre les éventuels impacts sur l’environnement et la santé des riverains.

"Les gens respirent ces émissions. Certaines usines fonctionnent la nuit, exposant les habitants à des nuisances," a-t-il ajouté.

D’autre part, Munyangeyo a exprimé des inquiétudes quant à l’accord entre le gouvernement rwandais et ARISE Plateformes Industrielles Intégrées
(ARISE IIP), concernant la gestion du parc industriel de Bugesera.

Alors que le gouvernement détient 40% des parts et ARISE IIP 60%, diverses contributions gouvernementales n’ont pas été prises en compte dans la répartition des actions.

Munyangeyo a aussi évoqué la fermeture d’un parc industriel dans le district de Nyabihu, qui a coûté au gouvernement plus de 795 millions Frw.

Cette fermeture s’est faite en faveur d’autres parcs industriels voisins. Suite à cela, les autorités du district ont sollicité l’autorisation du ministère du Commerce et de l’Industrie pour reconvertir le terrain en zone agricole, cherchant ainsi à optimiser l’utilisation des terres inutilisées.

Pour Munyangeyo, la solution pourrait être que le gouvernement attribue les terres agricoles inutilisées aux agriculteurs pour qu’ils les cultivent.

Cette convocation du ministre montre la volonté de la Chambre basse de veiller à la bonne gestion et au développement harmonieux des parcs industriels du pays.

Ces espaces, s’ils sont bien gérés, peuvent être des moteurs de croissance économique, mais doivent également respecter l’environnement et le bien-être des populations avoisinantes.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité