00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le marché noir de l’alcool : un gouffre fiscal de 500 millions de dollars pour le Kenya

Redigé par Henriette Akimana
Le 21 juin 2023 à 02:21

L’essor du marché illicite de l’alcool au Kenya engendre un manque à gagner fiscal colossal, estimé à près de 71 milliards de shillings, soit environ 506 millions de dollars par an, selon une étude récente.

La firme Euromonitor Consulting a été mandatée par l’Alcohol Monitoring Association du Kenya pour évaluer l’impact de la vente illégale d’alcool sur l’économie nationale. Leur constat est sans appel : depuis 2020, le commerce illicite d’alcool a connu une croissance fulgurante, le montant de ce marché parallèle atteignant la somme faramineuse de 67 milliards de shillings.

Le phénomène s’est particulièrement intensifié dans les zones résidentielles et commerciales du pays, indique Business Insider Africa. Les boissons alcoolisées non autorisées, souvent de qualité inférieure, se vendent à des prix défiants toute concurrence, contribuant ainsi à creuser le déficit fiscal de l’État.

Cette situation résulte d’une conjonction de facteurs. Les prix plancher de ces alcools illicites, les taxes élevées sur les boissons légales, les coûts des matières premières utilisées pour produire de l’alcool de qualité et la facilité d’achat auprès des vendeurs de rue ou dans les lieux publics ont tous participé à la prolifération de ce marché noir.

Cependant, la corruption omniprésente et les failles dans la gestion des frontières ont également favorisé le développement de ce commerce illicite d’alcool.

Face à cette crise, les chercheurs recommandent l’instauration de lois plus sévères. Ils préconisent des sanctions accrues à l’encontre de tous les acteurs impliqués dans la production, la distribution et la vente de cet alcool de contrefaçon.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité