00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Le fanatisme du journaliste Michombero

Redigé par IGIHE
Le 24 novembre 2023 à 11:44

Tout d’abord, il ne respecte pas les principes élémentaires de l’objectivité et de la neutralité. Alors que toutes les sources crédibles indiquent que le M23 occupe la ville de Mweso, applaudit par la population, Micombero affirme, sans aucune preuve, que la ville est toujours sous le contrôle de la coalition FARDC/FDLR/WAZALENDO et mercenaires.

Cette affirmation est non seulement contraire aux faits, mais elle est également dangereuse, car elle induit le public en erreur.

Ensuite, Daniel Micombero ne respecte pas les règles de la vérification des faits. Il se contente de diffuser des informations qui corroborent ses opinions, sans chercher à les corroborer auprès de sources indépendantes. Cela le rend vulnérable à la diffusion de fausses informations, de la désinformation et de la manipulation.

Enfin, Micombero se livre à un discours haineux et discriminatoire. ce qui contribue à alimenter les tensions ethniques.

Le fanatisme de Micombero est symptomatique d’un phénomène plus large qui touche certaines élites en manque de notoriété en RDC.

Ces élites, souvent issues de minorités ethniques, cherchent à se faire connaître en se positionnant comme des défenseurs des intérêts de leur communauté. Pour ce faire, elles sont prêtes à diffuser des informations fausses ou trompeuses, même si cela nuit à la cohésion nationale.

Les conséquences de ce manque de professionnalisme et de ce fanatisme sont graves. Elles peuvent conduire à des troubles sociaux, à une recrudescence de la violence et à la propagation de la haine.

Il est donc important de dénoncer ces pratiques et de veiller à ce que les journalistes exercent leur profession de manière responsable et impartiale.

Daniel Micombero, journaliste ou fanatique

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité