00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le dialogue impossible entre un astronome et une astrologue

Redigé par Tite Gatabazi
Le 12 juin 2023 à 01:44

En astronomie, on se fonde sur des preuves empiriques, des modèles scientifiques rigoureusement testés et une logique implacable. En astrologie, l’approche est très différente, basée sur des croyances et des interprétations largement symboliques.

Dans ces conditions, un dialogue entre un astronome et une astrologue s’apparente à un dialogue entre deux langues qui n’ont pas de traducteur commun.

Ceci est analogue à la situation à laquelle on est confronté sur la toile : la mise en parallèle entre une analyse historique sérieuse et rigoureuse du génocide contre les tutsi en 1994 et des interprétations provocatrices qui semblent dépourvues de tout fondement factuel solide.

Le génocide contre les tutsi n’est pas un sujet qui puisse être traité à la légère ou qui puisse être réinterprété sans preuves tangibles et corroborées.

Il s’agit d’un épisode d’une horreur indicible, où plus d’un million de tutsi ont perdu la vie. La vérité de ce génocide est non seulement appuyée par des preuves accablantes, mais elle est aussi gravée dans la mémoire collective de ceux qui ont survécu et portent encore les cicatrices de cette atrocité.

Des interprétations, aussi provocatrices soient-elles, ne peuvent changer cette réalité. Les tentatives de falsification de l’histoire, qu’elles soient motivées par une idéologie ou par une volonté de provocation, sont non seulement déshonorantes pour les victimes, mais aussi dangereuses.

Elles sapent le travail méticuleux et courageux de ceux qui cherchent à documenter la vérité de cet événement tragique.

Il est donc essentiel de continuer à démanteler les mécanismes de ces mensonges, aussi délirants et incohérents soient-ils. Il est de notre devoir en tant que citoyens, en tant qu’intellectuels de nous opposer à de telles distorsions de la vérité. Nous le devons à la mémoire de ceux qui ont souffert, à l’intégrité de nos disciplines respectives et à la vérité historique elle-même.

Tout comme un astronome et une astrologue parlent des langues différentes, une personne qui présente une analyse factuelle rigoureuse du génocide contre les tutsi et une personne qui offre des interprétations provocatrices sans fondement sont engagées dans des dialogues des sourds.

Il est nécessaire de reconnaître cette distinction et de continuer à défendre la vérité avec diligence, avec rigueur et avec compassion.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité