00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le compte à rebours a commencé pour Titi Brown

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 13 octobre 2023 à 05:30

Le Tribunal Intermédiaire de Nyarugenge a fixé la date du jugement final de l’affaire impliquant le célèbre danseur Thierry Ishimwe, alias Titi Brown, actuellement accusé d’atteinte à la pudeur. La date pour le verdict est le 10 novembre.

L’affaire a attiré l’attention dès le début, avec une demande de la défense pour que le procès se déroule à huis clos, arguant de la nécessité de protéger l’identité de la victime et face à la forte médiatisation due à la notoriété de l’accusé.

Récemment, le ministère public a présenté de nouvelles pièces à conviction, dont une vidéo montrant Ishimwe et la présumée victime dans un salon chez lui. Ishimwe a toutefois contesté la légitimité de cette vidéo, suggérant qu’elle aurait pu être tournée à son insu ou modifiée.

Le parquet a aussi soumis une évaluation psychologique indiquant que la victime souffrait de dépression à la suite des événements. La défense d’Ishimwe a remis en question la pertinence de ce rapport, estimant qu’il avait été effectué bien après les faits.

En vue de dédommagements, les avocats d’Ishimwe ont réclamé une somme à la famille de la victime. Évaluant les pertes financières d’Ishimwe depuis son arrestation à environ 44 millions de Frw, basées sur un revenu mensuel estimé à 2 millions de Frw.

Un autre élément clé du procès était la comparaison d’échantillons d’ADN. Le parquet voulait comparer l’ADN de la victime avec celui d’Ishimwe. Toutefois, des incohérences sont apparues lorsque les résultats n’ont pas concordé entre les deux échantillons.

Ishimwe a maintenu sa position tout au long du procès, affirmant que la victime était venue chez lui uniquement dans un cadre professionnel lié à son futur studio de danse. Il nie catégoriquement toute allégation d’agression ou d’implication dans sa grossesse.

L’écho de cette affaire s’est également amplifié avec la revendication d’une indemnité de 20 millions de Frw. En appui de cette demande, le conseil de la victime a présenté un rapport médical, témoignant des profondes séquelles psychologiques de celle-ci.

Toutefois, cette somme a été jugée dérisoire par certains, ne reflétant pas l’ampleur du traumatisme subi.

Face à ces revendications, l’avocat de Titi Brown a tenu à rappeler que le fardeau de la preuve reposait sur les épaules du plaignant, insinuant un manque de preuves concrètes.

Le verdict attendu sera sans nul doute au cœur des discussions, et tous les regards se tourneront vers le Tribunal le 10 novembre.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité