00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Le Rwanda teste à nouveau le fret maritime

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 27 octobre 2023 à 08:30

Lors d’un événement historique pour le secteur rwandais de l’avocat, Joan Wiegman, ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Rwanda, s’est tenu aux côtés de Claude Bizimana, directeur général de l’Office national de développement des exportations agricoles, et de partenaires clés pour donner le coup d’envoi de la première expédition d’avocats par conteneur frigorifique vers l’Europe via Rotterdam, marquant ainsi la deuxième expédition d’avocats rwandais produits de manière durable.

Pour l’année fiscale 2022-2023 seulement, le Rwanda a exporté plus de 3,2 millions de kilogrammes d’avocats d’une valeur de 6,2 millions d’euros. Cela porte à 13 millions d’euros la valeur totale des avocats exportés du Rwanda depuis 2018. Cette expédition pilote cruciale est le résultat tangible d’une collaboration harmonieuse entre le gouvernement rwandais et un ensemble de partenaires, avec des contributions inestimables de l’IDH.

Deux éminentes sociétés d’exportation, SOUK et Garden Fresh, ont également joué un rôle crucial, soulignant leur leadership dans l’industrie. Tous ces efforts combinés ont été tissés dans le cadre du projet visionnaire "Investir dans le développement horticole au Rwanda", affectueusement connu sous le nom de HortInvest.

Ce projet, généreusement financé par l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Rwanda, représente un engagement profond en faveur de la croissance et de la prospérité continue du secteur horticole rwandais.

La deuxième vague d’avocats, provenant de plus de 1 200 agriculteurs disséminés dans le paysage pittoresque du Rwanda et expédiés de Kigali vers leurs clients impatients aux Pays-Bas, revêt une importance historique sans précédent. Elle constitue une lueur d’espoir et un moment de transformation au sein de l’industrie horticole, signalant une exploration des routes maritimes comme solution potentielle à l’augmentation incessante des coûts de transport, un défi perpétuel auquel sont confrontés les exportateurs horticoles et qui a entravé leur accès au marché mondial.

Joan Wiegman, Ambassadeur de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas, a commenté ce développement : "Le lancement de la deuxième expédition d’essai marque un tournant important dans l’histoire des exportations horticoles du Rwanda vers le marché européen. Cela s’aligne sur la politique des Pays-Bas visant à promouvoir le commerce et l’investissement durables avec le Rwanda et signifie le début d’un voyage à long terme qui nécessitera une coopération entre les secteurs public et privé.

M. Oluwaseun (Seun) Rasheed, PDG de SOUK Farms, a déclaré que son entreprise dépendait normalement uniquement du fret aérien, ce qui limitait sa capacité. Il a souligné que le fret maritime permet non seulement d’étendre la portée de l’entreprise, mais aussi de réduire considérablement les coûts logistiques, ce qui se traduit par de meilleurs prix à la production pour les petits exploitants agricoles, ce qui, selon lui, est à l’origine de son succès (augmentation de plus de 20 % en moyenne).

"L’adoption du fret maritime est un pas de géant vers la durabilité. Il est conforme à notre engagement en matière de responsabilité environnementale. Ce projet ouvre la voie à un avenir plus vert et plus prospère pour les exportateurs d’avocats du Rwanda et les petits exploitants agricoles du pays, et contribue à l’objectif national d’augmentation des exportations de produits horticoles du Rwanda", a-t-il déclaré.

Tout en présidant l’événement, M. Bizimana a souligné que cette deuxième expédition européenne fait suite à celle qui a été effectuée avec succès à Dubaï l’année dernière. Il s’agit d’une étape essentielle dans les efforts déployés pour diversifier les itinéraires logistiques d’exportation, l’objectif stratégique étant de renforcer la compétitivité du Rwanda sur les marchés internationaux.

"Cette deuxième expédition s’inscrit dans le cadre du plan stratégique de transformation de l’agriculture rwandaise et contribue à un projet plus vaste visant à accroître la compétitivité des produits horticoles rwandais", a-t-il déclaré.

Sylvie Nirere, directrice nationale d’IDH - Rwanda, a souligné : "Il s’agit d’une étape importante. Si ce deuxième projet réussit à réduire les émissions de carbone et les coûts de transport pour les marchés européens, il ouvrira les portes de nombreux acheteurs mondiaux au secteur horticole rwandais." Au-delà des considérations économiques, le choix d’explorer les voies maritimes est bien fondé.

L’augmentation des coûts du fret aérien, associée à des chaînes d’approvisionnement fragiles et peu fiables, a rendu nécessaire le recours à des systèmes de transport plus durables et plus rentables. Il s’agit d’une prise de conscience que l’empreinte carbone environnementale plus élevée associée au fret aérien n’est pas tenable dans un marché en évolution axé sur la durabilité et l’efficacité. Le fret maritime apparaît comme un élément essentiel pour concrétiser cette vision.

À propos d’IDH
IDH est bien plus qu’une organisation. C’est une force puissante qui place l’humanité, la planète et le progrès au cœur du commerce. Basé aux Pays-Bas, IDH rassemble environ 380 esprits visionnaires du monde entier. Ensemble, nous opérons dans 20 pays et 12 régions de production et d’approvisionnement, avec plus de 1000 partenaires publics et privés. Notre objectif ? Utiliser le pouvoir des marchés pour créer des emplois de qualité, des revenus plus élevés, un environnement plus sain, et l’égalité des sexes pour tous. IDH est un catalyseur du changement positif, et nous sommes fiers d’être à l’avant-garde de la révolution du commerce responsable.

À propos de HORTINVEST

HortInvest, un projet quinquennal (2018-2022), est une collaboration dynamique entre cinq organisations déterminées. Notre mission est claire : soutenir les entreprises du secteur privé pour répondre aux exigences des marchés nationaux, régionaux et internationaux. Nous travaillons sans relâche pour propulser le secteur de l’horticulture au Rwanda vers de nouveaux sommets.

Le Rwanda teste à nouveau le fret maritime

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité