00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le Rwanda se distingue à nouveau en matière d’état de droit

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 25 octobre 2023 à 06:30

Le Rwanda s’est affirmé en tant que leader régional pour la troisième année consécutive selon l’index du World Justice Project (WJP), un témoignage impressionnant de son engagement envers l’état de droit dans un contexte mondial de déclin.

Les résultats dévoilés mercredi 25 octobre reposent sur une analyse rigoureuse de plusieurs critères comme la responsabilité gouvernementale, la justice civile et pénale, ou encore les droits fondamentaux.

À l’échelle régionale, le Rwanda se positionne en tête des 34 pays d’Afrique subsaharienne.

À l’échelle mondiale, il se situe à la 41ème place sur 142 pays, devançant la Namibie et Maurice.

Toutefois, malgré cette note positive pour le Rwanda, le tableau global de l’état de droit inquiète.

En effet, selon le rapport, pour la sixième année consécutive, un déclin mondial est constaté. Cette année, 59 % des pays sondés ont vu leur statut en matière d’état de droit se dégrader. Cela souligne une érosion continue de l’adhésion à ce principe fondamental à l’échelle planétaire.

Le Rwanda, pour sa part, a augmenté son score, le plaçant ainsi parmi les rares nations à suivre une tendance à la hausse.

C’est d’autant plus remarquable que depuis 2016, l’état de droit a reculé dans 78 % des pays étudiés.

L’une des facettes les plus touchées est celle des "Droits Fondamentaux", en baisse dans 77 % des pays étudiés depuis 2016. L’index souligne également une tendance inquiétante à l’outrepassement des pouvoirs exécutifs.

Face à cette montée en puissance des pouvoirs exécutifs, les législatures, judiciaires, la société civile et les médias peinent à jouer leur rôle de contre-pouvoir.

De plus, la fonctionnalité des systèmes judiciaires montre des signes de faiblesse croissante. Tant au Rwanda que dans le reste du monde, les scores pour la justice civile ont chuté dans deux tiers des pays cette année, une hausse par rapport à l’année précédente.

William H. Neukom, président et cofondateur du WJP, a déclaré : "Le monde est plongé dans une récession de l’état de droit, caractérisée par des excès exécutifs, des atteintes aux droits de l’homme et des systèmes judiciaires qui ne répondent pas aux besoins des populations. Les conséquences sont lourdes pour les citoyens du monde."

Au sein de l’Afrique subsaharienne, il convient de noter que 20 pays sur 34 ont vu leur score diminuer au cours de la dernière année. Parmi les meilleures performances de la région, outre le Rwanda, la Namibie et Maurice se démarquent, tandis que la Mauritanie, le Cameroun et la République Démocratique du Congo ferment la marche.

À l’échelle mondiale, le Danemark domine l’index 2023 du WJP sur l’état de droit, suivi de près par la Norvège, la Finlande, la Suède et l’Allemagne.À l’opposé, le Venezuela se trouve en dernière position, accompagné du Cambodge, de l’Afghanistan, d’Haïti et de la République Démocratique du Congo.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité