00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le Rwanda réplique après le revers britannique sur l’expulsion des demandeurs d’asile

Redigé par IGIHE
Le 29 juin 2023 à 04:04

Le gouvernement rwandais a réagi avec véhémence à la récente décision de la Cour d’appel britannique, laquelle a statué comme illégale la politique d’expulsion des migrants et demandeurs d’asile vers le Rwanda.

Dans une déclaration cinglante, la porte-parole du gouvernement, Yolande Makolo, a exprimé des réserves sur la représentation du Rwanda comme étant un pays peu sécurisé pour les demandeurs d’asile.

Cette déclaration nuancée et ferme met en lumière le statut du Rwanda en tant que l’une des nations les plus sûres du monde, une distinction corroborée par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et diverses autres institutions internationales, saluant la gestion exemplaire du Rwanda en matière de réfugiés.

Ce jugement de la Cour d’appel intervient après une décision contradictoire de la Haute Cour en décembre 2022, qui avait validé la légalité du projet britannique d’envoi des demandeurs d’asile vers le Rwanda.

Le plan, baptisé "Partenariat pour la migration et le développement économique", a été instauré en avril 2022 pour orchestrer le transfert vers le Rwanda des migrants et des demandeurs d’asile en situation irrégulière au Royaume-Uni.

Malgré son approbation initiale, le plan a connu des retards suite à l’opposition de plusieurs organisations de défense des droits des migrants. Les premiers transferts, initialement prévus pour juillet 2022, ont été suspendus en attendant l’examen de l’affaire par la Cour d’appel, dont le verdict a récemment été prononcé.

Le verdict de la Cour va à l’encontre des positions affirmées par le Premier ministre britannique, Rishi Sunak, et la ministre de l’Intérieur, Suella Braverman. Tous deux ont constamment plaidé en faveur du plan d’expulsion, mettant en avant la gestion exemplaire du Rwanda face aux crises de réfugiés et de migrants.

Le gouvernement rwandais a réaffirmé son engagement à apporter des solutions à la crise migratoire mondiale, soulignant son rôle clé dans l’atténuation de ses impacts. La déclaration du Rwanda insiste sur la création d’un environnement sûr, sécurisé et digne pour les migrants et les réfugiés, où leurs droits sont respectés à égalité avec ceux des citoyens rwandais.

En dépit de la décision de la Cour, le gouvernement du Rwanda maintient son intention d’accueillir et d’assister les migrants déplacés dans le cadre du partenariat avec le Royaume-Uni. Il assure que ces derniers bénéficieront de l’accompagnement nécessaire pour reconstruire leur vie dans le pays.

Malgré le jugement, le Rwanda reste engagé à faire fonctionner le partenariat. Il souligne l’échec du système migratoire global et l’impact néfaste qu’il a sur les individus vulnérables, tout en alimentant les réseaux de passeurs criminels.

Toujours résolu à protéger et soutenir les migrants et les demandeurs d’asile, le gouvernement rwandais réaffirme sa détermination à garantir le respect des droits et du bien-être de chacun.

Makolo a fait part de ses préoccupations concernant la caractérisation du Rwanda comme un pays peu sûr pour les demandeurs d'asile

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité