00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le Rwanda regorge de plus de 22 tonnes d’or et vise l’essor de son secteur minier

Redigé par Henriette Akimana
Le 27 juin 2023 à 01:29

Le gouvernement rwandais a récemment souligné la nécessité pour les investisseurs de valoriser les ressources minérales inexploitées du pays, avec des statistiques démontrant la présence de plus de 22 tonnes d’or sur le sol rwandais.

Actuellement, le Rwanda compte une industrie minière comprenant une raffinerie de gaz (Luna Smelter), une raffinerie d’or (Gasabo Gold Refinery Ltd) et une raffinerie de tantale en cours de construction.

D’après les données, le Rwanda possède une quantité estimée à plus de 1 439 602 tonnes de pierres précieuses, y compris de la cassitérite, du wolfram et du coltan, communément appelés les "3Ts".

De plus, les réserves de pierres rares telles que le lithium, le béryllium, l’uranium et le minerai de fer sont estimées à plus de 110 633 610 tonnes.

Récemment, l’Agence des Mines, du Pétrole et du Gaz du Rwanda (RMB) a annoncé que l’exploitation minière a rapporté au Rwanda plus de 247 milliards de francs rwandais (soit 247 480 699,40 millions de dollars) au cours du premier trimestre de 2023.

Au cours de ces trois mois, le Rwanda a vendu 316 093 kilogrammes de cassitérite en janvier, générant 5 436 480 dollars. En février, 320 555 kilogrammes ont été vendus, rapportant 5 398 054 dollars, et en mars, la vente de 363 701 kilogrammes a généré 5 903 483 dollars.

L’or a généré davantage de revenus pour le Rwanda. En janvier, l’exportation de 850 kilogrammes d’or a rapporté 53 234 196,20 dollars. En février, 745 kilogrammes d’or ont rapporté 46 529 585,80 dollars, et en mars, la vente de 1 465 kilogrammes d’or a généré 90 519 870 dollars.

Actuellement, les principales zones d’extraction de l’or se situent à Miyove et Kinyami, dans le district de Gicumbi.

Le Rwanda a également souligné la nécessité de développer différentes industries de transformation des minéraux, notamment le tungstène, le lithium, le diamant, entre autres.

L’année dernière, Solex Rwanda Ltd, une société créée par des investisseurs sud-africains spécialisée dans la production de bijoux de luxe, principalement à base de diamants, d’améthyste et d’autres gemmes, a exprimé son intention de s’implanter au Rwanda.

Le PDG de Solex Rwanda Ltd, Solly Masilo, a déclaré à l’IGIHE que ces pierres précieuses étaient traitées avec soin et selon les exigences spécifiques des clients. Il a également exprimé son souhait d’étendre les activités de l’entreprise au Rwanda afin de proposer des produits de haute qualité aux clients locaux, régionaux et internationaux.

Les données les plus récentes de l’Institut national des statistiques du Rwanda (NISR) montrent une croissance de 9 % dans le secteur industriel au cours du premier trimestre de cette année, représentant ainsi 1,7 % du Produit Intérieur Brut. Pendant la même période, le secteur minier et des carrières a enregistré une augmentation de 15 %.

Le Rwanda regorge de plus de 22 tonnes d’or et vise l’essor de son secteur minier

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité