00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le Rwanda ouvre ses portes à 200 étudiants en médecine du Soudan

Redigé par Henriette Akimana
Le 2 août 2023 à 12:54

L’Université du Rwanda (UR) s’est récemment transformée en havre d’espoir pour 200 étudiants en médecine du Soudan, un pays déchiré par la guerre. La décision a été prise en collaboration avec l’Université des sciences et technologies médicales (UMST), située dans le district de Riyad à Khartoum.

Ces étudiants, qui poursuivent des études en médecine générale et en dentisterie, proviennent non seulement du Soudan mais aussi de pays tels que le Nigeria, la Jordanie, l’Irlande et la France. 133 d’entre eux sont originaires du Soudan.

Selon le Dr Didas Kayihura Muganga, directeur de l’UR, cette initiative était la plus urgente, et les étudiants ont choisi le Rwanda après avoir constaté la qualité des équipements et de l’environnement offerts par l’Université.

« Ils ont trouvé que notre département et l’équipement dont il dispose sont développés, et que le milieu est propice pour leurs examens à cause des équipements avancés que nous avons », a déclaré le Dr Didas Kayihura dans un entretien avec RBA.

Cette collaboration n’est pas nouvelle. Avant même le déclenchement de la guerre au Soudan, des discussions étaient en cours entre les deux universités, ayant conduit à une coopération renforcée.

Le Dr Kayihura a souligné que l’Université du Rwanda avait créé des liens étroits avec quatre hôpitaux universitaires, ce qui constitue un atout majeur pour les étudiants. « Ils sont heureux [...] car ils trouvent qu’en raison de la relation et des choix que le pays a faits, il ne peut pas rester les bras croisés alors que des personnes sont en danger », a-t-il ajouté.

En plus des étudiants, leurs professeurs experts les accompagneront, contribuant ainsi aux hôpitaux rwandais.

Cette coopération pourrait se poursuivre même après le retour de la paix au Soudan, avec des échanges continus d’étudiants qualifiés entre les deux pays.

La situation au Soudan est alarmante depuis avril 2023, avec la reprise des hostilités entre l’armée du pays et les Rapid Support Forces (RSF), dirigées par l’ancien adjoint d’Abdel Fattah al-Burhan. Trois millions de personnes ont été déplacées par cette guerre, et de nombreux autres continuent de fuir vers différents pays

Les RSF, composées d’anciens Janjaweeds et fondées en 2013 par l’ancien président soudanais Omar Al Bashir, s’opposent aux forces de l’État. Le gouvernement de transition à majorité civile a été renversé par des soldats de l’État ayant rejoint les RSF en 2021.

Selon le Dr Didas Kayihura Muganga, directeur de l’UR, cette initiative était la plus urgente, et les étudiants ont choisi le Rwanda

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité