00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le Rwanda mise sur l’avenir agricole de l’Afrique

Redigé par Henriette Akimana
Le 8 septembre 2023 à 03:42

Lors de la Conférence internationale sur le développement agricole en Afrique (AGRF) qui se tient actuellement en Tanzanie, le ministre rwandais de l’Agriculture et de l’Élevage, Dr Ildephonse Musafiri, a mis en exergue l’importance capitale de cet événement pour le continent africain.

Organisée pour la troisième fois, cette conférence, dont deux précédentes éditions ont eu lieu au Rwanda, se veut être un creuset de réflexions sur l’avenir agricole du continent. Elle vise à apporter des solutions concrètes aux défis que pose l’insécurité alimentaire en Afrique.

Dr Musafiri a souligné que la conférence de cette année met l’accent sur la chaîne alimentaire mondiale.

« Il s’agit d’un rendez-vous pour appréhender la chaîne alimentaire de manière exhaustive, discuter avec les experts du domaine, comprendre les bonnes pratiques agricoles, tout en veillant à la protection de l’environnement », a-t-il expliqué.

Il a également rappelé l’objectif ultime de ces assises : promouvoir une agriculture durable, respectueuse de l’environnement et capable de répondre aux besoins alimentaires croissants du continent.

« Notre mission est d’unifier les initiatives de tous les acteurs du secteur agricole en Afrique afin d’analyser nos acquis, nos defis et de partager des idées innovantes pour assurer l’autosuffisance alimentaire en Afrique », a-il- déclaré.

Lors de cet événement majeur qui a rassemblé plus de 4000 participants, Dr Musafiri a eu l’opportunité d’échanger avec plusieurs figures notables, dont Roy Steiner, vice-président du programme alimentaire de la Fondation Rockefeller, et son homologue tanzanien, Hussein Mohamed Bashe, avec qui il a discuté coopération en matière de riziculture.

Un rapport récent du Centre international de recherche sur les politiques agricoles révèle que les investissements actuels dans le secteur agricole africain ne représentent que 5% de la moyenne, loin des 10% prévus par l’Accord de Marabo.

Avec la projection d’une croissance urbaine massive d’ici 2040, où plusieurs villes africaines verront leur population dépasser les 10 millions d’habitants, les défis à relever pour l’agriculture africaine sont considérables.

Pour Dr Musafiri, cette conférence est une aubaine non seulement pour le Rwanda, mais également pour ses partenaires et investisseurs. Il est convaincu que les délibérations et résolutions de cette assemblée contribueront significativement à l’élaboration de politiques agricoles robustes pour le continent.

Dr Musafiri avec son homologue tanzanien, Hussein Mohamed Bashe.
Dr Musafiri avec Roy Steiner, vice-président du programme alimentaire de la Fondation Rockefeller.

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité