00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le Rwanda interroge les États-Unis sur leur position contradictoire concernant le Congo

Redigé par Bazikarev
Le 19 février 2024 à 10:08

Le gouvernement rwandais a demandé des explications aux États-Unis concernant ce qu’il considère comme des contradictions dans leur position sur la situation sécuritaire dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC). Cette demande fait suite aux déclarations du 17 février 2024 par le Département d’État américain accusant le Rwanda de soutenir le groupe armé M23 et exigeant le retrait des troupes rwandaises prétendument présentes en RDC.

Le Rwanda conteste ces accusations, arguant que les États-Unis ignorent délibérément les preuves de la collaboration militaire entre le gouvernement congolais et le groupe armé FDLR, visant à déstabiliser le Rwanda. Cette position semble en contradiction avec la stratégie de renseignement américaine de novembre 2023, qui visait à apaiser les tensions et à résoudre les causes profondes de l’insécurité dans la région.

Le Rwanda cherche à clarifier si la déclaration américaine représente un changement de politique ou si elle résulte d’un manque de coordination interne. La stratégie de renseignement mentionnée visait à aider le Rwanda et la RDC à calmer les tensions, à aborder les causes de l’insécurité, et à réduire la présence militaire à leurs frontières pour éviter un conflit et favoriser un cessez-le-feu entre le M23 et le gouvernement congolais.

Selon le Rwanda, le problème central en RDC est le soutien du gouvernement à la FDLR, un groupe considéré comme terroriste par les États-Unis et accusé de chercher à déstabiliser le Rwanda. Le gouvernement rwandais souligne que des responsables congolais, y compris le président Félix Tshisekedi, ont publiquement exprimé leur désir d’attaquer le Rwanda pour en changer le gouvernement par la force. Face à ces menaces, le Rwanda affirme se concentrer sur sa défense.

Le Rwanda appelle la RDC à cesser toute collaboration avec la FDLR, à désarmer ce groupe, et à faciliter son retour au Rwanda, affirmant que cela constituerait le seul moyen de garantir sa sécurité et de préserver l’unité nationale rwandaise.

Le bureau du porte-parole du gouvernement rwandais a souligné que les États-Unis se sont contredits sur la question de la RDC

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité