00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le Rwanda et le FMI concluent un accord pour renforcer les politiques économiques et financières

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 1er novembre 2023 à 09:03

Les représentants du gouvernement rwandais et l’équipe de la mission du Fonds monétaire international (FMI) ont conclu un accord au niveau des services visant à garantir la mise en œuvre réussie des politiques économiques et financières nécessaires pour achever les deuxièmes examens au titre de l’instrument de coordination des politiques (ICP) et de la facilité pour la résilience et la viabilité (FRV).

De plus, l’équipe de la mission et les représentants du gouvernement ont également trouvé un terrain d’entente sur les politiques économiques qui seront soutenues par le biais d’une nouvelle facilité de crédit stand-by (SCF) d’une durée de 14 mois, d’un montant total d’environ 262 millions de dollars. Cette initiative vise à atténuer les pressions sur la balance des paiements dues aux chocs climatiques.

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, l’équipe de la mission du FMI a noté que le Rwanda a réussi à faire face aux récents chocs, malgré leur chevauchement, mais que les déséquilibres extérieurs et intérieurs se sont intensifiés. La croissance économique est demeurée robuste, atteignant 6,3 % au deuxième trimestre 2023, malgré les répercussions des sécheresses récurrentes et des graves inondations en mai 2023.

À la fin de la mission, M. Ruben Atoyan, chef de la mission du FMI, a déclaré : "Malgré un environnement difficile, les résultats des politiques macroéconomiques jusqu’à fin juin 2023 sont restés globalement conformes aux objectifs du programme dans le cadre du PCI. La plupart des objectifs quantitatifs ont été atteints, et les réformes visant à stimuler la mobilisation des recettes intérieures, à faire progresser la rationalisation des dépenses, à améliorer la transparence budgétaire et à renforcer le fonctionnement du marché des changes progressent bien."

La mission a souligné qu’à l’avenir, une nouvelle calibration des politiques sera nécessaire pour faire face à l’aggravation des déséquilibres et préserver la viabilité macroéconomique et extérieure. Elle a préconisé la poursuite de l’assainissement budgétaire, une politique monétaire proactive basée sur des données, ainsi qu’un réajustement du taux de change pour reconstituer les réserves, contenir l’inflation et améliorer la viabilité de la dette.

La mission a insisté sur l’importance de mettre en œuvre des réformes fiscales pour élargir la base fiscale nationale et renforcer le respect des obligations fiscales, des éléments cruciaux pour atteindre les objectifs de collecte des recettes au Rwanda. Elle a également appelé à une amélioration de l’efficacité des investissements publics, à un meilleur ciblage des subventions et des transferts, ainsi qu’à la prestation numérique des services publics.

L’équipe a salué les progrès notables accomplis dans le cadre du programme climatique en vertu du cadre de référence stratégique. Elle a souligné que les réformes mises en place amélioreront la transparence et l’efficacité de l’allocation des dépenses publiques liées au climat, créant ainsi un environnement favorable à l’attirance de financements pour des projets climatiques.

Pour démontrer encore davantage son engagement envers le programme climatique soutenu par la FRS et capitaliser pleinement sur son effet catalyseur, le Rwanda accélère la mise en œuvre des mesures de réforme convenues, y compris l’adoption d’une taxonomie verte internationalement reconnue.

Cet accord, qui doit être approuvé par le Conseil d’administration du FMI en décembre 2023, permettra au Rwanda d’accéder à environ 48,5 millions de dollars au titre de la FRS et 87,5 millions de dollars au titre du SCF.

Le Rwanda et le FMI concluent un accord pour renforcer les politiques économiques et financières

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité