Le Rwanda apprécie l’entrée de la RDC dans l’EAC

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 1er mars 2021 à 08:54

Au cours de la 21ème Conférence des Chefs d’Etat de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est de ce weekend qui vient de s’écouler ( samedi 27 février 21), la question de demandes de la RDC et de la Somalie de faire partie de l’EAC a été discutée. La Conference a conduit ses travaux par visio conference, Covid 19 oblige. Elle etait presidee par le president rwandais Paul Kagame.

Sur ce sujet, une recommandation a été adressée au Conseil des Ministres de procéder à des modalités d’usage pour étudier cette opportunité.
Des experts politologues trouvent que le fait que la Communauté des Pays de l’Afrique de l’Est ne cesse de s’agrandir est une bonne chose dans la coopération au développement des pays de la région.

« L’adhésion de la RDC à l’EAC est profitable au Rwanda. Vous savez que l’Est de la RDC est le fief de groupes armés illégaux rwandais. L’entrée de la RDC dans l’EAC donnerait l’espoir de voir la EAC contribuer à l’éradication définitive de l’insécurité dans la région », a dit le politologue Dr Ismael Buchanan faisant allusion aux mouvements rwandais des FDLR/Forces Démocratiques de Libération du Rwanda, FLN/Front de Libération Nationale et autres.

EAC Carte ; ajoutez le Soudan du Sud

Pour ce politologue, la conjugaison des efforts des pays membres de l’EAC donnerait un plus a la lutte contre les mouvements armés opérant en RDC et ayant des velléités déstabilisatrices de la région.

Les économistes quant à eux, trouvent que l’Entrée de la RDC dans la EAC est une opportunité de liberté de grand mouvement des marchandises avec des taxes d’entrée ou de sortie en moins d’un pays membre à un autre.
Pour eux, cette libre circulation des biens dans la région donnera sans contredit un nouveau dynamisme de développement dans la région.

Parlant de la Somalie, les observateurs de la région trouvent aussi que son entrée dans la EAC apprécient le fait que ce pays dont le sous sol regorge pétrole et gaz, permettra une efficacité dans la difficile gestion de sa sécurité.

Mais au-delà de ces observations, il faut noter que la EAC devient un bloc d’intégration régionale de plus en plus important avec ses quelques 300 millions de consommateurs. C’est dire que tout business bien planifié avec des investissements importants, ce vaste marché est une opportunité immense. L’important c’est d’en faire un espace exempt de violence et des va-t-en-guerre.

Côté politique et démocratie, comme après l’intégration économique, on devra attaquer l’intégration politique ; il va sans dire qu’un code de gestion politique et d’élections démocratiques sera mis en vigueur avec, à la fin, l’apparition de régimes démocratiques parfaits, du moment que ce grand espace allant de l’Océan indien à l’Atlantique, de plus de plus de 5,43 millions de kilomètres carrés sera interdits aux politiciens tricheurs qui rêvent de prendre le pouvoir par les armes.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité