Le Ministre Edouard Bamporiki harangue les jeunes rwandais et les appelle à la Rwandité

Redigé par Bamporiki Edouard
Le 24 avril 2021 à 01:32

M. Edouard Bamporiki est Secrétaire d’Etat à la Culture près le Ministère de la Jeunesse et Culture. Il vient d’écrire une lettre aux jeunes rwandais, les invitant à dépasser les sentiments ethnicistes et de penser Nation. Il évoque les valeurs qui unissaient les Rwandais d’antan, les aieux. A la jeunesse de s’y ressourcer et de comprendre qu’ils doivent les revivre pour mieux renforcer la refondation de la société rwandaise de l’après génocide des Tutsi et de sa libération par les Inkotanyi.
Ci après.
Note de l’édition

Chers Jeunes, flambeau de l’espoir du Rwanda, que la paix soit avec vous, veuillez la partager avec les autres partout où vous êtes. Je vous envoie mes meilleures salutations !

Notre roi Gihanga Ngomijana a créé le Rwanda. Avec sa prouesse, il a proclamé une expansion sur ses terres pour l’éternité. Il a exhorté les Rwandais à acquérir les connaissances et les capacités qui pourraient servir à développer le Rwanda lorsqu’ils voyagent à l’étranger. Il a aussi affirmé ceci : “Tous ceux qui voyagent à l’étranger doivent se réjouir du Rwanda et s’écarter de ceux qui déforment la vérité”.

Que cela soit un principe avec lequel nous vivons.
Je vous écris ceci pour vous rappeler cette exhortation parce que rien n’est plus grand que le Rwanda. Combattez Vaillamment pour le Rwanda et unissez vos forces à ceux qui le font. C’est ce qui va faire de nous une fierté parmi les nations.
Je vous rappelle cet héritage important de défendre le Rwanda et cela sans ignorer qu’il y a des gens qui ont violé cette alliance. Ils ont altéré la sagesse. La culture a perdu son fil. L’ignominie a pris la place des normes ; les soi-disant ethnicités qui étaient une déformation de ce qui était nos classes sociales ont eu plus de valeur qu’être Rwandais. Ceci nous a détruits, divisés. ça nous a amenés au fond du gouffre jusqu’au Génocide perpétré contre les Tutsis en 1994.

Je refuse...
Je sais que beaucoup de jeunes souffrent des conséquences du Génocide perpétré contre les Tutsis en 1994 au cours duquel plus de 1 million de personnes ont été tuées. Mais les Inkotanyi qui ont libéré le Rwanda et arrêté ce génocide, nous ont donné un héritage qui s’étend sur des décennies de ne jamais être prisonnier du passé.
Je vous écris souhaitant que vous soyez libérés des cicatrices du passé, car vous avez un héritage.
J’écris parce que je refuse de vous laisser continuer à être retenu par ceux qui vous mentent comme si vous n’avez pas un héritage.
Je refuse de vous voir retenus par ceux qui déforment l’histoire comme si vous n’avez pas d’héritage.
Je refuse de vous voir retenus par les négationnistes du Génocide alors que vous êtes des Abadaheranwa, Ceux qui gardent leurs yeux fixés sur l’objectif.
Je refuse de vous voir retenus par les haines alors que vous êtes des Abadaheranwa du Rwanda.

Le fait que ceux qui étaient au pouvoir entre 1959 et 1994 ont remplacé l’identité rwandaise par des soi-disant groupes ethniques ne doit, en aucun cas, être un fardeau que vous devriez porter pour toujours.

Oui, le Génocide perpétré contre les Tutsis en 1994 a détruit le Rwanda. Il a été une cicatrice profonde pour les survivants. Mais ces derniers ont pris le devant et sont devenus une source de vie, quand ils ont accepté la vision du FPR de construire un Rwanda uni pour tous les Rwandais.

Si les survivants du Génocide perpétré contre les Tutsis en 1994, un génocide au cours duquel leurs familles ont été décimées, avaient refusé ; cela aurait été une deuxième tragédie pour le Rwanda. Mais le fait qu’ils ont accepté d’avoir leurs bourreaux comme voisins est une très grande contribution au Rwanda et nous leur en serons reconnaissants à jamais.

Ceci est une alliance de vie qu’ils ont donnée au pays, et, en particulier, à ceux qui ne sont pas des survivants du Génocide tels que la plupart de ceux qui sont nés après le Génocide. Ce qu’ils ont fait est une fondation de vie pour les générations.
Je vous dis ceci parce qu’il y a des gens de part et d’autre qui apparaissent comme des adultes, mais qui refusent de comprendre qu’être adulte est avant tout une responsabilité d’élever pour le Rwanda. Et ce sont les mêmes personnes qui sont à la base de la déformation de l’histoire et qui sont des révisionnistes du Génocide perpétré contre les Tutsis en 1994.

Rwanda pour tous
Chers Jeunes, nos enfants, flambeau de l’espoir du Rwanda, je vous prie de toujours mettre le Rwanda avant d’autres préoccupations. Ne cédez jamais à la haine que vous enseignent ceux qui sont supposés vous enseigner à vivre en harmonie avec les autres. Je vous prie de ne jamais oublier que vous êtes le Rwanda d’aujourd’hui, de demain et du futur. Souvenez-vous que chacun de nous est né pour accomplir une mission dans sa vie.
Souvenez-vous d’un message très important que le président du Rwanda, Paul Kagame nous a donné.
"Le Rwanda est pour tous les Rwandais. Nous ne pouvons pas remonter le temps, mais nous avons le pouvoir de déterminer le futur", a-t-il dit.

A Ceux qui ont la haine et la division en eux, s’il vous plaît, débarrassez-vous de ça. Bâtissons le Rwanda ensemble, même si cela fait partie de l’histoire de votre père ou votre mère. Ils ne sont pas plus grands que le Rwanda ! S’il vous plaît, ne laissez jamais ceux qui haïssent le Rwanda et qui mentent à propos du Rwanda chaque fois sur les médias sociaux perdre votre temps. La plupart d’entre eux savent très bien que leur idéologie a été vaincue.

S’il vous plaît, ne vous joignez jamais et ne soutenez jamais n’importe quelle cause de ceux qui haïssent le Rwanda parce que haïr le Rwanda et le trahir est une abomination. C’est un crime.

Je vous écris aussi afin de vous rappeler, encore une fois, que vous êtes une ferme fondation sur laquelle l’économie du Rwanda est bâtie. Unissez vos forces. Amenez les connaissances dont nous avons besoin pour accélérer notre transformation parce qu’on ne pourra jamais récupérer le temps qu’on a perdu. Souvenez-vous que nous avons reçu le conseil d’aller vite là où les autres vont lentement, et de ne jamais aller vite sans le Rwanda dans votre cœur parce que manquer à ça a pour conséquence de trébucher et tomber.

Se désolidariser des ethnies postiches
Ceux qui vous disent que vous êtes Hutus, Tutsis ou Twa, dites-les “Non, nous sommes Rwandais né de ceux qui ont été catégorisés selon ces groupes ethniques à cause des choix politiques de cette époque, mais nous avons récupéré l’identité rwandaise et nous nous en réjouissons.”

Ajoutez ceci : “Être Tutsi, Twa et Hutu fait partie de notre histoire. Mais cela ne doit pas semer des divisions entre nous ou nous retarder. L’histoire nous a appris qu’être uni est la fondation qui nous mènera à bien dans le futur.”

Je vous dis ça parce que les valeurs fondamentales du Rwanda, que sont le patriotisme, l’Unité, le travail, la vertu et l’intégrité pourront être la différence entre vous.

Conjuguons nos forces et combattons vaillamment pour le Rwanda parce que parmi nous vont naître des géants qui vont continuer à bâtir le Rwanda comme nous aussi sommes nés.

Quand vous rencontrerez ceux qui sont remplis de haine comme le “prêtre” qui a perdu son chemin ou d’autres comme lui, considérez-les comme des camions qui sont tombés en panne en route. Ne restez jamais derrière eux ! Dépassez-les et continuer votre trajet. L’irréparable ne doit jamais retarder les vivants.

Chers Jeunes, souvenez-vous que c’est vous qui allez connecter le présent et le futur. Souvenez-vous que vous n’allez pas dire à ceux qui viendront après vous que vous avez vécu avec des gens malhonnêtes ou qu’ils ont refusé d’être vertueux parce que la vertu s’apprend.

Au diable les semeurs de zizanie !
N’oubliez pas ceci, parce que si vous laissez quelqu’un détruire quelque chose sous votre garde, ceux qui viendront après vous vous tiendront responsable d’avoir raté l’occasion de suivre les conseils des héros alors que vous viviez avec eux. Ils vont vous considérer comme ayant raté l’occasion d’adopter la bonne mentalité. Soyez prudent ! Ne le décevez pas parce que cela serait une tragédie pour le Rwanda.

Je répète ceci, encore une fois, soyez prudent !! Ne laissez jamais les malfaiteurs vous prendre en otage et souvenez-vous que les malfaiteurs n’ont pas de places et comme nos ancêtres le disaient, un vrai Rwandais ne se rebelle pas.

Chers Jeunes, mes chers compatriotes avec qui on partage le Rwanda, vous qui ne cessez de faire ce qui fait avancer le Rwanda, vous qui ignorez vos cicatrices pour donner au Rwanda une meilleure chance de prospérer, que ces sources ne tarissent point. Continuer à guider dans la bonne direction les nôtres qui sont en train d’être égarés par les leurs qui ont perdu leur chemin. Rejoignons nos forces parce que nous avons un héritage.

Construire le Rwanda est un travail de collaboration et nous avons une fondation que les Inkotanyi et les survivants du Génocide perpétré contre les Tutsis en 1994 nous ont donné, cela nous suffit pour résister contre quiconque essaierait de semer la haine entre nous.
Rwanda a besoin de nous, préparons-nous à le servir.
Que Dieu bénisse le Rwanda


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité