00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le M23 réfute les déclarations de Tshisekedi niant les avoir invités à Kinshasa

Redigé par Bazikarev
Le 27 février 2024 à 04:26

Le groupe armé M23 a contredit les récentes affirmations du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi Tshilombo, qui a nié avoir invité ce mouvement rebelle dans la capitale, Kinshasa.

Des représentants du M23 ont passé 14 mois à Kinshasa, de 2020 à fin 2021, pour des discussions avec le gouvernement sur les moyens de rétablir la paix et la sécurité de manière durable dans l’est de la RDC.

Lors d’une conférence de presse le 22 février 2024, Tshisekedi a déclaré qu’il n’avait jamais invité les représentants du M23, insistant sur le fait que l’invitation avait été émise par l’ancien Ministre de la Sécurité, Gilbert Kankonde.

"C’est un mensonge. Je n’ai pas leurs numéros, mais j’ai été informé de la présence des représentants du M23 ici. Je n’ai pas invité le M23 à Kinshasa. Je ne les ai jamais reçus. J’ai refusé l’idée de rencontrer les rebelles du M23. C’était Gilbert Kankonde Malamba, le Ministre de la Sécurité intérieure de l’époque, qui les avait invités," a-t-il affirmé.

Cependant, le Lieutenant-Colonel Willy Ngoma, porte-parole militaire du M23, lors de son discours aux citoyens de Kiwanja, dans le territoire de Rutshuru, a réfuté les déclarations de Tshisekedi, affirmant que c’était le président lui-même qui avait invité le M23.

"Les gens mentent. Le jour où je suis venu ici, je vous ai dit de faire attention, que le gouvernement ne vous trompe pas. Tshisekedi nous a appelés à Kinshasa, nous y avons passé 14 mois. Il nous a invités, nous a bien accueillis, dans de belles maisons, avec de belles voitures," a-t-il déclaré.

"M23 est une organisation congolaise qui a signé un accord avec le gouvernement congolais le 12 décembre 2013 à Nairobi. Il y avait des diplomates, la MONUSCO, l’ONU, l’ICGLR et des partenaires internationaux présents," a-t-il expliqué.

Lawrence Kanyuka, porte-parole du M23 a également confirmé la présence des représentants du M23 à Kinshasa, ajoutant : "Nous sommes allés à Kinshasa et avons passé 14 mois avec l’équipe gouvernementale, ainsi qu’avec l’équipe que Tshisekedi avait mise en place pour discuter de la décision du M23 de déposer volontairement les armes."

Le M23 continue d’exiger que Tshisekedi respecte les termes de l’accord conclu avec le gouvernement de la RDC en 2013 et ceux des discussions tenues avec ses représentants pendant les 14 mois passés à Kinshasa.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité