00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le Hajj, suite et fin sous un soleil de plomb

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 29 juin 2023 à 04:05

Le rituel de la lapidation de Satan, précédant l’immolation d’un gros herbivore, marquant la fin du Hajj. La lapidation emblématique du grand pèlerinage annuel, a rassemblé ce mercredi 28 Juin 2023 près de La Mecque plus de 1,8 million de fidèles sous une chaleur accablante.

Ils ont bravé une chaleur accablante, le mercure atteignant 47 degrés Celsius, pour accomplir cette épreuve spirituelle au cœur de l’Aïd al-Adha, l’une des fêtes les plus solennelles de l’islam.

Tout au long de la journée, la vallée aride de Mina, à quelques kilomètres de La Mecque, a vu défiler les pèlerins qui ont jeté des pierres sur une stèle symbolisant le diable, offrant un spectacle saisissant de dévotion. Les fidèles les plus âgés ont cherché refuge à l’ombre des camions stationnés à proximité.

Shahinaz Moustapha, une enseignante égyptienne de 57 ans, affirme :

"Plus il fait chaud, plus mes actions ont de la valeur".

Le souvenir des tragédies passées, comme celle de 2015 qui a coûté la vie à 2300 personnes, n’est jamais loin. Mais des mesures de sécurité renforcées ont été mises en place pour garantir la fluidité du mouvement des foules, et aucune alerte n’a été signalée cette année.

Cette année encore, le roi Salmane d’Arabie saoudite, gardien de deux des trois lieux les plus saints de l’islam, a pris en charge les dépenses de la fête du sacrifice pour près de 5000 pèlerins dans le besoin provenant de 92 pays.

Le grand pèlerinage, l’un des cinq piliers de l’islam, reste une épreuve majeure pour les fidèles.

Les dates étant déterminées par le calendrier lunaire, ils ont dû affronter les rigueurs de l’été saoudien. Farah, une Tunisienne de 26 ans, a déclaré, l’eau coulant sur son visage :
"J’ai réalisé le rêve de ma vie, mais mon corps est en train de fondre".

Malgré les épreuves de chaleur, ce pèlerinage reste un rite majeur et une source de joie pour les fidèles. En dépit de la rigueur de l’été saoudien, c’est une foi renouvelée qui semble émerger de cette chaleur, forgeant les souvenirs d’un hajj mémorable.

Des pèlerins rassemblés à la Mecque lors de la fête de l'Aïd al-Adha, le 28 Juin 2023

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité