Urgent

Le Général Aloys Ntiwiragabo, fondateur des FDLR se terre à Orléans en France

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 24 juillet 2020 à 04:21

Le journal Médiapart vient de débusquer le Général Aloys Ntiwiragabo quelque part à Orléans en France. Cet ancien Colonel-Gendarme des ex-FAR (Forces Armées Rwandaises) du Général-Président Juvénal Habyarimana (1973-1994) a occupé de hautes positions de commandement au sein des FDLR/Forces Démocratiques de Libération du Rwanda qui, fortes de leurs arrière-base de l’Est de la RDC et du Burundi, rêvent d’envahir le Rwanda, les armes à la main.

« La justice internationale l’a recherché en vain pour son rôle dans le génocide des Tutsis du Rwanda en 1994. Il a aussi fondé et dirigé un groupe armé criminel, les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), qui a ravagé l’Afrique centrale. Avant de disparaître », écrit Médiapart qui affirme « l’avoir retrouvé et formellement identifié…un bon dimanche matin de février dernier… : Aloys Ntiwiragabo se terre dans la banlieue d’Orléans ».
Le journal effleure l’idée d’une complicité des agents de l’immigration française qui lui ont permis de fouler le sol français. Mais, « Comment la France a-t-elle pu le laisser passer ? », se demande le journaliste.

A la lumière du réchauffement certain des relations franco rwandaises actuelles, la France judiciaire suivra-t-elle le mouvement pour mettre la main sur ce présumé génocidaire ?

Qui est ce général, expert dans la guerre médiatique et la désinformation dont on parle ?
Depuis qu’il anime son mouvement des FDLR, il n’a jamais cessé sa danse de la désinformation pour tenter de salir le régime en place au Rwanda. Tantôt il a produit des documents montrant comment le FPR en brousse a toujours tenté d’éliminer le président d’alors, son chef Habyarimana. Tantôt, en 2015, il a produit un autre document montrant qu’aux temps forts du génocide des Tutsi, en Avril et Mai 1994, les ex-FAR étaient bien intentionnées, qu’elles ont tout fait pour arrêter le génocide… et patati et patata.

Ce général qui a quitté le commandement des FDLR pour laisser la place à ses compères qui n’étaient pas recherchés par le TPIR-Arusha aura fait une longue cavale pour arriver en France où il a rejoint sa femme à Orléans.
Entre deux pauses, il écrit et publie. Tout ce qu’il fait c’est de montrer une face avenante des ex-FAR et de salir le FPR dans la brousse et au pouvoir. L’officier supérieur du service de renseignement qu’il a été sous le régime Habyarimana sait très bien comment manier l’opinion publique et donc la désinformation.

Avance-t-il que les Ex-FAR ont tout fait pour pacifier le pays quand les Hutus tuaient leurs voisins Tutsis sur leurs collines et dans les églises ? Mais a-t-il pu faire quelque action de ce genre à l’endroit des hautes autorités d’alors les Sindikukwabo (Président) et Kambanda (Premier ministre) qui sillonnaient le pays réveillant les honnêtes et intègres Bahutus qui ne voulaient pas aller à l’encontre du commandement de Dieu- Ne tues point !

Monsieur le Général, cette guerre médiatique de désinformation est éculée. Elle ne prend pas. Elle ne peut même pas porter. Car dans la même période à laquelle tu fais allusion, le Président du Gouvernement des Abatabazi que tu servais se déplaçait dans la Préfecture de Butare et dans un discours vertement clair, mettait en garde contre les « Abigira ba Ntibindeba » (Les Hutus qui ne tuaient, ni ne pourchassaient les tutsi de leurs villages et qui se disaient non concernés par ce qui se passait), dixit Théodore Sindikubwabo, l’alors président intérimaire du Rwanda appelant les Bahutu de Butare à sceller le sort de leurs voisins Batutsi comme cela se passait dans les autres préfectures rwandaises.

Monsieur le Général, êtes-vous sûr que vous avez instruit les militaires sous vos ordres de cesser pillages et tueries de Tutsis quand vous consommiez ce génocide ? A la lumière de ce passage du Président Théodore Sindikubwabo en Préfecture de Butare, trouves-tu que le titre « En 1994, contrairement au FPR, le gouvernement rwandais et son armée ont envoyé des messages de pacification tous azimuts » que tu donnes à ton texte publié sur votre site Echo d’Afrique.com aux relents négationnistes ne devrait pas être annulé ? Finalement le ridicule ne tue pas. Et avec ça tu penses laver tes crimes et ceux d’autres actifs exécutants du génocide que vous avez autorisé et exécuté sur des Tutsi, vos voisins de village et de quartier sur l’ensemble du territoire rwandais ???


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité