00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le FPR Inkotanyi dévoile ses priorités pour les cinq prochaines années de mandat

Redigé par Bazikarev
Le 12 mars 2024 à 03:34

Lors du Congrès du parti FPR Inkotanyi, les priorités du manifeste pour les cinq prochaines années, de 2024 à 2029, ont été présentées, l’accent étant principalement mis sur l’accélération du développement durable.

Au cours de cette période, le FPR Inkotanyi s’est engagé à intensifier les efforts pour créer de nouveaux emplois, avec un objectif d’au moins 250 000 emplois créés chaque année, en ciblant particulièrement les femmes et les jeunes.

Le parti vise une croissance annuelle de 8% du produit agricole et de l’élevage, et de 13% pour la production industrielle.

D’autres priorités incluent la promotion de l’entreprenariat et l’amélioration des services de transport de personnes et de marchandises, l’accès universel à l’électricité et à l’eau potable, la poursuite du développement urbain et rural, ainsi que la promotion des technologies de l’intelligence artificielle.

1 091 km de routes pavées et 1 626 km de routes de desserte seront construits. Trois ports seront aménagés sur le lac Kivu (Rusizi, Karongi et Rutsiro).

Le nouvel aéroport international de Bugesera sera également achevé et un centre d’excellence en compétences aéronautiques pour la formation des pilotes et des gestionnaires aéroportuaires seront créés.

Par ailleurs, le FPR Inkotanyi prévoit un doublement du nombre de passagers transportés par RwandAir et une amélioration des services de fret.

L’accès universel à l’eau potable et à l’électricité à 100% est prévu, ainsi que l’amélioration des méthodes d’assainissement et de cuisson respectueuses de l’environnement. Cela impliquera la construction d’usines de traitement des eaux usées dans la ville de Kigali et d’autres villes, ainsi que des stations d’épuration.

Le parti prévoit un accès universel à 100% aux services de télécommunications de haute qualité, le renforcement des infrastructures TIC et l’amélioration des services connexes.

Cela s’accompagnera d’une augmentation des compétences numériques de tous les Rwandais et de la promotion de l’intelligence artificielle.

Les recettes du tourisme devraient passer de 495 millions USD en 2024 à 1,1 milliard USD en 2029. Les revenus du commerce des pierres précieuses (annuels) augmenteraient de 1,1 milliard USD (2023) à 1,8 milliard USD (2029).

Le nombre et les capacités des enseignants, les programmes, le matériel pédagogique et les infrastructures, y compris les technologies, seront renforcés à tous les niveaux d’enseignement, y compris l’enseignement technique et professionnel.

Des efforts supplémentaires seront déployés pour lutter contre le décrochage scolaire et renforcer les programmes d’éducation de la petite enfance.

Dans le domaine de la santé, le FPR Inkotanyi s’est engagé à augmenter le nombre et les capacités des professionnels de santé, ainsi qu’à construire et rénover des hôpitaux, notamment ceux de Muhororo, Gisenyi, Masaka, Ruhengeri et autres.

La lutte contre les maladies non transmissibles et transmissibles se poursuivra, avec un renforcement des capacités et une amélioration du fonctionnement des services d’assurance maladie.

La malnutrition infantile devrait baisser de 33% à 15% d’ici 2029.

Parmi les autres priorités, figurent le renforcement de l’unité nationale, de la réconciliation et de la lutte contre l’idéologie génocidaire, ainsi que la poursuite du renforcement des relations, de la coopération et de l’intégration avec les pays étrangers, dans la région, en Afrique et dans le monde, dans le but de tirer profit de ces relations et de promouvoir l’apprentissage mutuel.

Réalisations des sept dernières années

Au cours des sept dernières années, la production agricole et animale brute est passée de 2 027 milliards FRW en 2017 à 3 415 milliards FRW, soit 88% de l’objectif qui était de 3 888 milliards FRW.

Les terres irriguées représentent désormais 71 585 ha, soit 70% de l’objectif de 102 284 ha, contre 48 508 ha en 2017.

En 2017, 34,4% des ménages, soit 931 552, avaient accès à l’électricité.

Aujourd’hui, ce taux est de 74,0%, représentant 2 510 817 ménages. Le réseau routier goudronné qui était de 663 km en 2017 a atteint 88%, soit 2 185 km, l’objectif étant de 2 473 km.

Actuellement, 82% de la population a accès à l’eau potable, avec la construction de sept nouvelles usines de traitement des eaux.

1 639 km de routes pavées ont été construits (76% de l’objectif de 1 745 km), contre 1 305 km en 2017.

87 nouveaux villages ont été aménagés, permettant le relogement décent de 14 547 ménages supplémentaires par rapport aux 3 048 initiaux. L’objectif était de reloger 13 800 ménages d’ici 2024.

Les nouvelles usines comprennent des industries pharmaceutiques (APEX Biotech, Cooper-Pharma Africa et BioNTech), une usine de transformation du sucre, des usines de matériaux de construction, d’agro-transformation, de production de savon, de textiles et d’emballages, entre autres.

En 2017, les recettes touristiques étaient de 374 millions USD, contre un objectif de 800 millions USD. Aujourd’hui, elles ont atteint 495 millions USD.

Dans le domaine des TIC, les coûts d’internet et des communications téléphoniques ont diminué. Plus de 684 services publics sont désormais numériques, contre 155 en 2017, l’objectif étant la numérisation de tous les services. Les paiements numériques représentent 99%, et le taux de pénétration d’Internet est passé de 39,7% à 78%.

La couverture forestière a augmenté, passant de 29,8% (710 392 ha) en 2017 à 30,4% (728 945 ha). Les forêts domaniales transférées aux opérateurs privés pour une meilleure gestion et une productivité accrue sont passées de 14,1% à 63,4%.

De nouvelles infrastructures sportives ont été construites ou rénovées (BK Arena, stades à Bugesera, Ngoma, Nyagatare, Stade Amahoro, Stade de Huye, Kigali Pele, Kigali Golf Club, etc.).

27 412 nouvelles salles de classe ont également été construites, portant le total à plus de 76 000.

Les écoles techniques et professionnelles sont passées de 200 à 392 secteurs sur 416. Le nombre d’enseignants a augmenté de 71 041 à 110 523. Leurs salaires ont été revalorisés, et les capacités de la SACCO des enseignants renforcées. La gratuité de l’éducation est assurée dans le primaire, le secondaire et la formation technique et professionnelle.

L’espérance de vie est passée de 66,6 ans en 2017 à 69,6 ans en 2022. De nouveaux services de soins spécialisés ont été mis en place pour le traitement du cancer (hôpitaux de Butaro et IRCAD Africa), des maladies oculaires, les greffes d’organes, etc.

Les hôpitaux de Byumba, Gatunda, Gatonde, Munini, Nyabikenke et Nyarugenge ont été construits. Ceux de Kabgayi et Kibogora ont été rénovés. 12 nouveaux centres de santé ont été créés, portant le total à 1 252 contre 473 en 2017.

Plus de 480 000 ménages (99%) ont bénéficié du programme Girinka contre 297 230 initialement. L’objectif était de 486 230 ménages d’ici 2024. Un soutien a été apporté aux rescapés les plus vulnérables du génocide perpétré contre les Tutsis en 1994, avec la construction de 4 252 maisons et d’autres aides. Des politiques de protection des personnes âgées et handicapées ont également été mises en place.

Plus de 200 000 ménages vulnérables, notamment ceux avec des femmes enceintes et des enfants de moins de deux ans, ont reçu une aide alimentaire. Le nombre de crèches est passé de 4 109 en 2017 à 31 444.

Dans le cadre du soutien nutritionnel aux enfants et aux mères allaitantes, plus de 42 000 tonnes de compléments nutritionnels ont été distribués depuis 2017, bénéficiant à plus de 100 000 enfants et 40 000 mères chaque année.

En matière d’unité nationale, l’indice d’unité et de réconciliation est passé de 92,5% en 2017 à 94,7% en 2023. La confiance dans les forces de sécurité est de 97%, contre 92,6% en 2017.

Le FPR Inkotanyi se félicite également du fait que le Rwanda dispose désormais de 48 ambassades à l’étranger contre 34 auparavant, et que 44 pays étrangers sont représentés au Rwanda contre 29 précédemment. Le Rwanda est également en tête pour la facilitation de l’obtention de visas, avec 62 pays accordant des visas aux Rwandais à leur arrivée.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité