Urgent

Le Bureau Directeur élargi de l’U.A se tient autour de Cyril Ramaphosa : Kagame est de la partie

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 30 avril 2020 à 02:26

Ce Mercredi 29 avril 2020, le Bureau élargi de l’Union Africaine s’est réuni par vidéo conférence. Il a été dirigé par le Président sud africain Cyril Ramaphosa. Le Président du Rwanda y participait, y compris le Kenyan Uhuru et bien d’autres. Les travaux du bureau focalisaient sur les stratégies à arrêter pour juguler et éradiquer la pandémie du Covid19 en Afrique. Les travaux se sont également penchés sur les dispositions du Continent à lutter contre les conséquences économiques de l’après Covid19.

Prenant la parole à ce propos, le Président Paul Kagame du Rwanda a parlé des stratégies de lutte contre le Covid19 prises par les Pays de l’EAC dont il est président en exercice.

« Le 25 mars dernier, les Ministres de la Santé et du Commerce de l’espace EAC ont organisé une vidéoconférence au cours de laquelle ils ont arrêté des stratégies essentielles pour lutter contre la propagation du Covid19 dans l’ensemble EAC. Il a été recommandé la réduction de la circulation des personnes de parts et d’autres des frontières des Etats membres tout en privilégiant le transport des marchandises », a dit le Président Paul Kagame ajoutant que néanmoins beaucoup reste à faire au niveau de l’harmonisation des instruments commerciaux des Etats membres.

Il a tenu à expliciter sa position : « Nous avons besoin de la recherche d’une solution concertée. Au-delà des stratégies de lutte contre le Covid19 dans nos pays respectifs, il est impérieux qu’il y ait échange d’informations et de chercher à nous concerter pour faciliter les investissements dans l’ensemble EAC », a-t-il dit dans un langage clair qui promeut le secteur privé et le commerce florissant dans les pays EAC. N’est-il pas Président en fonction de l’EAC ?

La tenue du Bureau de l’UA survient au moment où, à cause de Covid19, le lancement du Marché Commun africain (ACfTA-Africa continental for Free Trade Area ) qui était prévu le 1er juillet prochain a été reporté sine die.

« Nous vivons une période cruciale pour notre continent africain et le monde entier. Il nous est impossible de savoir quand cette pandémie du Covid19 s’éradiquera. L grande inconnue sera dans l’après Covid comment réhabiliter nos économies et toutes les autres activités qui rassemblent différents partenaires. La fueille de route pour l’avenir risque d’être fastidieuse », a dit Paul Kagame tentant d’interroger et d’entrevoir des chantiers énormes de l’après covid 19.

Ce qui semble curieux, les dirigeants africains s’alarment outré-mesure alors qu’ils ont fait et font beaucoup pour juguler et mieux combatter ce Covid19. Au moment où l’on dénombre beaucoup de milliers de morts et des millions de personnes atteintes du Covid19 aux USA, en Europe et en Chine, le Continent Africain a enregistré 1570 décès et 36.734 infectés.

C’est dire qu’à voir de plus près, l’Afrique avec ses 55 pays membres, ses 1.3 milliards d’habitants et 3.400 milliards de dollars de PNB, est malade de malcoordination car elle est capable, avec cette ACFTA qui ne démarre pas, de générer des capitaux et des investissements internes prospères, de se propulser au rang d’interlocuteur égal avec l’Occident et la Chine.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité