00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Laurent Bucyibaruta, bénéficie d’une remise en liberté provisoire en France

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 16 septembre 2022 à 05:51

Condamné à vingt ans de prison pour complicité de crimes de genocide et complicité de crimes contre l’humanité par la cour d’assises de Paris le 13 Juillet 2022 à l’issu d’un procès fleuve qui aura duré deux mois, Laurent Bucyibaruta, ancient préfet de Gikongoro, 78 ans, vient de bénéficier d’une remise en liberté provisoire en raison de son état de santé, comme on peut le lire sur le site du Collectif des parties civiles pour le Rwanda, CPCR.

Le prevenu reste en attente d’un second procès puisqu’il a fait appel de sa condamnation. Le CPCR nuance toutefois, affirmant qu’il faudra faire prevue de patience pour revoir l’ex-préfet de Gikongoro à la barre,puisque notre source affirme qu’à l’aune des appels dans d’autres procès pour genocide commis contre les tutsi du Rwanda en 1994 dans l’hexagone, soit les affaires Pascal Simbikangwa, Octavien Ngenzi ou Tito Barahira ; il a fallu deux ans après la première condamnation pour que les procès en appel aient lieu, affirme Alain Gauthier, le president du CPCR dans un communiqué publié sur le site du collectif.

Le même communiqué affirme d’autres parts, que le prévenu a surjoué la degradation de son état de santé.

Saisie par les avocats de Mr Bucyibaruta, la dixième chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris, avait en Août dernier ordonné une expertise médicale confiée aux docteurs Jean-Marc Laborie et Eric Rondeau pour statuer si l’état de santé de l’intéressé et les soins qu’il nécessite sont compatibles avec sa détention dans un centre pénitentiaire. »Les experts judiciaires se sont donc prononcés pour sa relaxe provisoire.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité