00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

La vie reprend à Cabo Delgado

Redigé par Tite Gatabazi
Le 23 septembre 2021 à 02:33

On l’oublie souvent ou on feint de le prendre pour acquis, mais sans la sécurité, une société est en perdition. Il demeure essentiel de comprendre et de contrôler la dimension étatique de la sécurité. Car la méconnaissance voire la mauvaise compréhension des acteurs non étatiques et des réseaux informels actifs dans la communauté nationale et même transfrontalière reste un facteur de l’échec de toute politique sécuritaire.

A Cabo Delgado, des signes de reprise de la vie sont de plus en plus visibles comparativement aux jours précédents. Depuis l’année dernière, il était impensable de circuler après dix-huit heures.

A Palma, la vie reprend son cours normal car la population quitte progressivement les camps de fortune et retourne vaquer à ses occupations. Non loin de là, à Quelimane, les enfants jouent au foot. Signe manifeste de la reprise de la vie sans crainte. En juillet dernier, le camp de Quitonda comptait presque dix mille personnes. Aujourd’hui ils sont moins de deux mille, les autres étant de retour dans leur vie d’avant.

A Palma on voit un frémissement du petit commerce et les pécheurs reprennent petit à petit leur activité.

Tout ceci est la résultante de l’action des armées rwandaise et mozambicaine contre le mouvement jihadiste au Mozambique. Cela fait deux mois qu’à la demande du Président Mozambicain, l’armée rwandaise a volé au secours du pays frère avec des résultats probants.

Le 8 juillet 2021, le groupe terroriste était délogé de Mocimboa da Praia qu’il avait comme quartier général. Cette ville est sous contrôle des armées rwandaise et mozambicaine.

Quant au Colonel Ronald Rwivanga, porte-parole des RDF, il explique que le retour progressif de la sécurité est un bon gage pour que la population revienne et puisse vaquer à ses occupations. Il souligne le fait que la population est confiante et pour preuve elle accepte de reprendre sa vie d’avant. On décompte plus de vingt mille habitants qui ont bénéficiés de la réinstallation effectuée par l’armée rwandaise. Et l’opération continue.

Scène de vie dans le camp de Quitonda, avec l’espoir de retour sous peu
Destruction d’une bonne partie du camp suite au départ de la population
Un peu partout le petit commerce se remet en place
Les jeunes envahissent les rues pour respire grâce à la sécurité retrouvée
Des anciens déplacés internes
Presence appreciée des militaires rwandais
Les rapatriés sont sous bonne garde des militaires rwandais jour et nuit
Les deplacés ont bon espoir de retour rapide chez eux
Dans le camp de Quitonda, certains ont créé des boutiques pour la survie
Les rues de Palma portent encore les séquelles des djihadistes
Sur la route de Mocimboa da Praia ou l’armée mozambicaine s’est installé pour contrôler la zone et assurer la sécurité
Les jeunes de Quelimane en train de jouer au foot

Les photos sont de Philbert Girinema, rédacteur en chef IGIHE.COM et envoyé spécial au Mozambique.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité