00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

La tension monte entre les FARDC et le groupe Wazalendo

Redigé par Bazikarev
Le 20 février 2024 à 01:14

Trois soldats des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont été tués lors d’affrontements avec le groupe armé Wazalendo. Ces combats ont eu lieu dans le secteur de Lac-vert, à Goma, le 18 février 2024, comme l’a annoncé Dedesi Mitima, responsable local, lors d’un entretien avec Radio Okapi.

Le lendemain des affrontements, le 19 février, Mitima a également révélé que deux membres du groupe Wazalendo avaient perdu la vie dans cette confrontation. Les raisons précises du conflit restent cependant inexpliquées. "Hier, nous avons appris la mort de cinq personnes, dont deux Wazalendo et trois soldats congolais. La cause de leur bataille n’est pas encore claire", a-t-il déclaré.

Le gouvernement de la RDC a récemment entrepris une réforme militaire, intégrant les forces de Wazalendo comme une composante des forces de réserve. De son tour, Wazalendo rassemble des groupes armés parmi lesquels, des groupes déclarés forces négatives par les Nations-unies, en l’occurrence le FDLR. Cependant, cette collaboration se heurte à des difficultés, exacerbées par des comportements répréhensibles récurrents parmi les combattants de Wazalendo, rendant la coopération complexe.

Wazalendo est une coalition de groupes armés présents depuis longtemps dans l’est de la RDC, régulièrement accusés de diverses violations des droits humains, y compris des massacres ethniques, des pillages et des violences sexuelles. Cette alliance comprend notamment les groupes Nyatura et Mai Mai.

Cet incident manifeste les défis sécuritaires auxquels fait face la RDC, en particulier dans sa partie orientale où la présence de multiples groupes armés continue de menacer la paix et la stabilité.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité