Urgent

La société civile ugandaise encourage la Cour suprême à annuler la victoire de Museveni à la récente présidentielle

Redigé par IGIHE
Le 4 février 2021 à 08:59

En Uganda, une certaine opinion sort de son silence pour approuver la récente démarche en justice du candidat malheureux Robert Kyagulanyi alias Bobi Wine (38 ans) pour contester les résultats électoraux qu’il dit truqués et qui ont reconduit Museveni (76 ans) à la Magistrature suprême de l’Uganda.

C’est le cas de l’ancien Président de la Cour Suprême Kanyeihamba qui a publiquement commenté la démarche du candidat malheureux, le jeune musicien député Robert Kyagulanyi, qui a porté plainte à la Court Suprême ugandaise contre de criantes irrégularités constatées au cours de l’exercice électoral présidentiel de ce 13 janvier dernier en Uganda.

Ce prestigieux juge ugandais Kanyeihamba a dit que « la justice ugandaise pourrait écrire sa page historique si elle se permettait de tenir en considération la plainte du candidat présidentiel malheureux Robert Kyagulanyi ».
Une telle critique venant d’une ancienne haute personnalité politique ugandaise vaut tout son pesant d’or.

La plainte de Robert Kyagulanyi déposée à la Court Suprême Ugandaise peu après que l’armée ait desserré son étau autour de la résidence de ce plaignant comporte plus de 17 accusations de fraude électorale et autres violences faites sur ses observateurs électoraux.

Il est rapporté que la plainte demande à la Justice d’interdire, dans les prochains rendez vous électoraux, l’armée ugandaise et le chef de circonscription administrative (LC5) de d’immiscer et s’impliquer dans les travaux se déroulant dans les bureaux de vote du coin.

Ce jeune député Robert Kyagulanyi (38 ans) revendique haut et fort la victoire à l’élection présidentielle récente du 13 janvier dernier et se plaint de massives fraudes électorales qui ont reconduit Museveni (1986-à date) au pouvoir.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité