00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

La relation Rwanda-Kenya, plus que jamais au beau fixe : l’économie, secteur clé focalisé

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 18 novembre 2022 à 11:33

Pas de nuages dans le ciel de la relation Rwando-Kenyane, assure le patron de la diplomatie de ce dernier. Il en a fait cas lors d’une interview qu’il a accordée en exclusivité à IGIHE.

Le chef de la diplomatie Kenyane, Dr Alfred N. Mutua vient d’effectuer sa première visite de travail au Rwanda depuis sa récente nomination au ministère des affaires étrangères de ce pays.

Un séjour au cours duquel il a œuvré pour le renforcement de la relation, avec comme point focal le secteur économique, sans toutefois omettre d’autres secteurs tissant un lien entre les deux pays.

M. Mutua était Gouverneur de Machakos avant d’être nommé dans le gouvernement du président tout récemment élu, William Ruto.

Il a en fin de semaine dernière, accompli un séjour de travail au pays. C’est durant ce séjour qu’il a eu un entretien avec le Secrétaire d’état au ministère Rwandais des affaires étrangères, M. Nshuti Manassé, pour ensuite échanger avec les Kenyans vivants au Rwanda.

Dans une interview qu’il a accordée à IGIHE, Alfred Mutua a passé en revue la relation privilégiée entre nos deux pays, les récentes élections dans son pays, et le conflit à l’Est de la RDC.

Se prêtant au jeu de questions-réponses d’Igihe, Mutua a dit que le Rwanda reste un partenaire privilégié du Kenya, dont les relations à travers les échanges deviennent de plus en plus multisectorielles. Nous voulons que ces liens soient beaucoup plus renforcés, avec en point de mire le domaine de l’économie, car ce qui préoccupe nos gouvernements respectifs, est le développement et les intérêts de nos peuples.

S’exprimant au sujet des domaines prioritaires du nouveau gouvernement Kenyan dans ses échanges avec le Rwanda, le chef de la diplomatie Kenyane a souligné que la priorité des priorités reste l’affermissement des échanges dans le secteur de l’économie.

C’est le domaine de l’industrie que voulons focaliser en primeur, pourquoi importons-nous des cure-dents, s’est-il interrogé, ne pourrions-nous pas les fabriquer au sein de l’EAC ? Est-ce que le Rwanda ne les fabriquerait-t-il pas, au lieu de les importer en Europe. Le Kenya serait-il incapable de fabriquer ou assembler des voitures, au lieu de les importer de l’étranger, pour que tous les membres des pays de la communauté Est-Africaine en achètent chez nous, et ne pas aller enrichir les autres, s’est-il demandé.

Ceci constitue le cœur de nos discussions, comme une voie des solutions pour enrichir nos pays et nos populations. Nous reconnaissons les potentialités du Rwanda, raison pour laquelle nous valorisons la démarche que nous menons dans ce sens.

Répondant à la question de savoir pourquoi les dernières élections se sont déroulées sans incidents majeurs contrairement aux précédentes, Mutua a répondu que son pays a fait sien le principe de la démocratie et que celui-ci s’est enraciné dans le vécu des Kenyans, qui ont choisi leurs président et s’attèlent à leur labeur aussitôt leur devoir citoyen accompli. J’espère que ce rendez-vous électoral a été une leçon pour les Africains.

A propos de la position de Ruto sur l’escalade entre le Rwanda et la RDC en rapport avec le conflit à l’Est de ce pays, Le gouvernement Kenyan soutient mordicus le propos du Président Paul Kagame, lui qui a su bien dire que les problèmes Africains doivent trouver des solutions typiquement Africaines. C’est ce cheminement que nous privilégions et que nous mettons en œuvre. A titre illustratif, nous nous impliquons dans les négociations de paix entre l’Ethiopie et le Tigré, et faisons de même pour le retour de la paix en RDC.

« Depuis un certain temps, la RDC connait un désordre sécuritaire ; il apparait que sa richesse est aussi devenue sa malédiction… Les gens doivent s’assoir autour d’une même table, discuter, sans aller jusqu’à s’entretuer, » dixit le ministre Kenyan des affaires étrangères a Igihe.

Il y va de l’intérêt du Kenya, de réunir autour de la table tous les protagonistes du conflit Congolais car, toutes les hostilités que nous avons vues ici-bas, ne prennent fin que si et seulement s’il y a pourparlers, a ajouté le ministre Kenyan des affaires étrangères.

Interrogé sur l’objet de la mission des troupes Kenyanes en RDC, Mutua a révélé à Igihe que l’objectif de la mission est la recherche et le maintien de la paix, pour nous assurer que de nouveaux combats ne resurgissent pendant le déroulement des pourparlers de paix.
Le Kenya est prêt à accueillir tous les groupes rebelles qui se rendront à Nairobi pour négocier.
Mutua de conclure qu’il croit fermement que seule les négociations viendront à bout des problèmes créés par les groupes armés.

Lorsque Mr Mutua était venu au Rwanda en qualité de Gouverneur de Machakos, il avait avoué avoir beaucoup appris de ce pays. Notre intervieweur lui a demandé quelles étaient ces leçons apprises.

D’abord la propreté, la célérité dans l’enregistrement d’un commerce, le télétravail, il y a plein d’exemples que l’on apprendrais à l’école du Rwanda pour accélérer et améliorer le rendement au Travail comme ici, a conclu le chef de la diplomatie Kenyane, Alfred N. Mutua.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité