00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

La Banque Nationale du Rwanda releve son taux d’intérêts

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 15 novembre 2022 à 07:05

La Banque Nationale du Rwanda a pris la décision d’augmenter son taux d’intérêt de 0,5%, et passe à 6,5%. L’objectif visé, annonce la banque centrale, est de réduire la vitesse de l’inflation et la stabilisation du pouvoir d’achat des consommateurs.

Cette décision a été rendue publique ce mardi 15 novembre 2022, après la tenue d’une réunion qui rassemblait autour du gouverneur de la banque centrale, les membres du comité sur la politique monétaire nationale.

Un acte pris en outre au moment où la hausse des prix ne cesse d’augmenter il est d’ailleurs prévu que cette flambée atteigne 13,2% cette année. Une croissance de 1,1% comparaison faite avec les projections faites en Août dernier.

C’est un taux au-dessus du taux moyen fixé par le pays a travers sa banque centrale, soit 5%, sur un taux à ne point dépasser de 8%.

A l’origine de cette situation, on note la guerre entre la Russie et l’Ukraine, lesquels pays sont riches en pétrole et en gaz, en engrais chimiques, en minerais, et en céréales, ce qui a occasionné des pénuries sur le plan mondial, remplir le panier de la ménagère revenant à soulever la pierre de Sisyphe.

Des conséquences qui ont également affectées les échanges internationaux dans l’import-export, du fait de l’augmentation des prix du transport international. Un malheur ne venant jamais seul, les récoltes ont été aussi mauvaises en raison des changements climatiques.

La décision de hausser le taux d’intérêt aux prêts bancaires prise par la BNR ne va pas annihiler les répercussions négatives générées par cette crise économique mondiale, loin de là, mais contribuera à réduire la montée intempestive des prix sur le marché, fait savoir l’institution financière nationale.

En annonçant ce changement, le gouverneur de la banque centrale, John Rwangombwa, a dit que la BNR dans ce genre de situation conseille au gouvernement à renforcer ses actions de lutte contre les changements climatiques, comme un des facteurs qui a provoqué la baisse des récoltes.

« Pour un pays comme le nôtre, nous devons tout mettre en œuvre pour accroitre notre production, » a ajouté M. Rwangombwa.

Parmi d’autres décisions prise par le comité sur la politique monétaire nationale figure celle de rétablir à 5% l’épargne obligatoire des dépôts dans les banques commerciales.

Une mesure gouvernementale qui avait été prise dans le cadre d’aider le secteur commercial à se sortir des impacts négatifs sur l’économie de la crise sanitaire liés à la Covid 19.
La BNR a dans ses visées de réduire la flambée des prix dans une marge comprise entre 2 et 8% à moyen terme.

Malgré cette hausse des prix sur le marché local dûe à l’inflation de l’heure, un espoir persiste à la banque centrale du Rwanda sur la croissance économique du pays ; à l’aune de celle du deuxième trimestre de cette année, qui est passée de 6 à 6,5%.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité