Urgent

La Première Dame, Jeannette Kagame, appelle les grands du pays a dépasser leurs sentiments ethnistes

Redigé par NDJ
Le 3 novembre 2020 à 09:13

Tenue ce Samedi 31 octobre 2020, cette 13ème rencontre de la Unity Club survient au moment où des sentiments ethnocentristes à fleur de peau sont exprimés dans cette Afrique des Grands Lacs essentiellement dans l’Est de la RDC où les Tutsi Banyamulenge sont délibérément assimilés aux Rwanda avec intention non exprimée de les chasser hors de la RDC. La Promoteure de Unity Club, Jeannette Kagame, met les barons du regime rwandais a l’epreuve d’un nationalisme longtemps perdu au profit du prisme ethnique eleve en mode de pouvoir sous les regimes de Gregoire Kayibanda (1962-1973) et du General Juvenal Habyarimana (197-1994). Les lourdes consequences survenues en 1994 avec plus d’un million de tutsi morts genocides, on les connait. La Premiere dame demande a son audience et repond qu’il ne faut pas baisser la garde.

“Osez haïr les mauvais sentiments exprimés, quand bien même ils sont proférés par un adulte ou une parenté », a lancé comme un cri la Première Dame du Rwanda, Mme Jeannette Kagame, à l’endroit des membres de Unity Club faite de hautes personnalités du pays accompagnés de leurs conjoints ce samedi 31 octobre 2020.

Un nationalisme rwandais autour de NDI UMUNYARWANDA
“Prenez en charge les jeunes gens et enseignez-leur les bonnes valeurs de NDI UMUNYARWANDA”, a-t-elle insisté dans un appel à dépasser les stéréotypes ethnocentristes inculqués et incrustés dans la conscience des plus de cinquante ans depuis 1959, date à laquelle le Rwanda a basculé dans l’idéologie du divisionnisme ethnique savamment inoculé par le colon belge et le clergé romain.

Prenant appui sur un récent rapport de la Commission Nationale de l’Unité et la Réconciliation qui centre le rayonnement de cette idéologie de l’ethnocentrisme hutu tutsi à partir du noyau familial, la Première Dame exhorte ses pairs à prêcher par exemple dans un effort de combattre et d’éradiquer cette idéologie et d’embrasser carrément celle de NDI UMUNYARWANDA.

Les élus au festin national rwandais actuel sont de tous bords. Il s’entend que, contrairement aux régimes antérieurs, ici il n’est pas question d’une structure si secrète soit-elle qui ferait une apologie de l’ethnocentrisme. Malheureusement ce courant fait fureur dans les pays voisins du Rwanda.

« Soyez fermes sur votre unité. Votre dimension de NDI UMUNYARWANDA devra vous accompagner dans vos préoccupations quotidiennes. Faites souvent vos analyses des problèmes que nous avons connus. Et nous nourrissons espoir que vous serez à l’origine d’une solution durable de ces problèmes », a dit véhément la Première Dame.

Elle a tout dit cette grande dame. Elle a fait allusion aux puissants lobbies internationaux qui tuent dans l’œuf toute tentative et initiative de stratégies assises par le régime rwandais actuel pour construire son nationalisme et dépasser les barrières morales ethniques.

Une insistance renforcee

Elle comme son grand prince trônant,le Prsidant Paul Kagame, adopte le raisonnement dialectique sur la question de NDI UMUNYARWANDA. Elle ne doute pas un seul instant que cette idéologie ancestrale rwandaise va se ré enraciner dans la conscience populaire. Mais elle pose des préalables.

« Dans notre pays, nous avons construit des institutions et structures qui luttent pour que chaque citoyen rwandais ait le minimum, la base lui permettant de faire évoluer ses conditions de vie. Cela se fait parce que nous mettons en avant la valeur de la personne humaine et ses qualités et aspirations souhaitées. Voilà ce qui nous attire des aigris, des mécontents qui, voulant assouvir leurs intérêts individuels, brandissent leurs régions d’origine et trahissent ainsi leur rwandité ». Elle aura tout dit la Première Dame. A bon entendeur salut !

Pour elle, c’est ça la ligne philosophique, le fondement de la Unity Club-Intwararumuri (le porte-flambeau)
« Nos focalisons notre lutte contre le génocide et son idéologie autant que cela est inscrit dans notre Constitution », a-t-elle ajouté appelant les membres du Club à faire chacun un examen de conscience pour évaluer dans quelle proportion sa famille éclaire celles de ses alentours à ce sujet de la rwandité et de l’amour de la patrie.

La Première Dame ne finira pas son discours sans donner son héritage idéologique devant gouverner au quotidien les faits et gestes des hautes personnalités du pays- membres de la Unity Club- Le Porte Flambeau.
En d’autres termes, elle a posé des démarches intellectuelles permettant audit membre d’améliorer son aura dans la société dans la dynamisation de NDI UMUNYARWANDA.

« Il faut se sentir appelé, engagé dans la lutte. Cela transparaîtra dans la façon de percevoir les choses et les problèmes, dans la réalisation de ses responsabilités sociales, dans le travail bien fait, dans la discipline qu’on se sera imposée, dans la confiance-de-soi, dans l’humilité et la maîtrise de ses sentiments personnels, dans la patience et l’honnêteté qui gouverneront ses faits et gestes quotidiens et surtout la la connaissance de soi afin de mieux comprendre avec esprit de suite l’univers qui vous entoure.

Une grande leçon du vivre ensemble !!
Mais la Grande dame aurait dû aussi parler de la quantité d’efforts surhumains à être fourni par le Membre de son club pour ne pas tomber dans les vices trop tentants du capitalisme sauvage qui est en cours dans le monde et au Rwanda en particulier.

Images de la rencontre

La Premiere Dame fonde tout espoir dans la jeunesse pour eradiquer cet ethnocentrisme et asseoir la rwandite
Communication de Mgr Ruchahana, President de la Commission Unite et Reconciliation
Dr Senateur Emmanuel Havugimana ; sa communication s'etant sur la genese du genocide des Tutsi depuis la mise sous tutelle belge du Rwanda par la Societe des Nations
Basile Uwimana, journaliste a RBA, Moderateur des travaux de debats du jour
Jeannette Bayisenge : Ministre de la Promotion feminine et Gender. Sa communication tourne autour de la stricte importance de la rwandite dans la conscience nationale rwandaise
Patrick Kurumvune se sent apaise par l'ideologie de Ndi Umunyarwanda. Cette ideologie lui a remonte le moral lui dont le pere est en prison pour pillage dans le genocide des Tutsi de 1994
Uwacu Julienne, DG de FARG/Fonds d'Appui aux Rescapes du Genocide
Dr Nsanzabaganwa Monique, Vice presidente de Unity Club
Hon. Bernard Makuza, ancien Premier Ministre, puis ancien President du Senat
Ministre Shyaka Anastase, Ministre de la Bonne Gouvernance et Administration du territoire
Inspecteur General de la Police Dan Munyuza

doc26915|center>

Deputee Muhongayire Christine

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité