00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

La France acte son désengagement militaire du Niger

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 5 octobre 2023 à 05:46

Le retrait anticipé des forces françaises du Niger est annoncé pour la semaine à venir.

Cette décision intervient dans un climat de tensions avec le gouvernement militaire du Niger, instauré suite au coup d’État du 26 juillet.

L’état-major des armées français souligne que l’opération de désengagement se déroulera "en bon ordre, en sécurité et en coordination avec les Nigériens".

Rappelons qu’Emmanuel Macron, le président français, avait signifié le 24 septembre dernier, la cessation de la coopération militaire avec le Niger et l’évacuation graduelle des 1.400 militaires français d’ici la fin de l’année.

La France répond ainsi aux aspirations des nouvelles autorités ayant évincé le président Mohamed Bazoum.

Malgré les suspicions du régime militaire à l’encontre de la France, l’état-major assure que le départ s’opérera conformément aux plans.

La majorité des troupes françaises est stationnée à Niamey et aux zones frontalières du nord-ouest. Les unités avancées seront les premières à se désengager, suivant le modèle malien.

Le retrait représente un défi logistique, notamment en raison de l’importance stratégique du Niger comme base opérationnelle depuis 2013.

Les infrastructures à Niamey sont conséquentes et les options de rapatriement du matériel sont diverses, malgré les restrictions imposées par le régime.

Cet exode intervient alors que Paris, ne reconnaissant pas le nouveau gouvernement, a restreint la délivrance de visas pour les Nigériens et stoppé sa coopération.

En 2022, la France avait alloué 120 millions d’euros d’aide au Niger, qui fait face à des sanctions de la CEDEAO depuis fin juillet.

Des militaires Français rangeant leurs bardas s'apprêtent à partir en mission au Sahel

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité