Urgent

La CNRU en collaboration avec Creativity Lab lance la semaine de l’Informatique pour l’emploi de la Jeunesse

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 10 décembre 2020 à 02:51

Ce mercredi 9 décembre 2020, la CNRU/Commission Nationale Rwandaise pour l’UNESCO a organisé une cérémonie d’inauguration de la Semaine africaine du Coding Skills au cours de laquelle les jeunes rwandais seront sensibilisés à la créativité informatique et participeront à un atelier informatique de six jours organisé par cette CNRU en partenariat avec un start up pas ordinaire, le Creativity Lab ltd.

Le Secrétaire Général de la CNRU procédant au lancement des travaux du Séminaire atelier sur le Coding for Employment.

La Cérémonie s’est déroulée au sein d’un complexe qui abrite les jeunes start ups de l’informatique dont LEAPR LABS (Leap Applied Research Labs) dirigée par le jeune Serge Tuyihimbaze- Il a à peine trente ans-, Solve It ltd de Joseph Semafara (30 ans) et Creativity Lab de Ildephonse Mungwarakarama (36 ans).

Ces start ups de l’informatique rivalisent dans l’apport de solutions aux défis de la société rwandaise.

LEAPR Lab va loin dans la créativité en robotique et autres drones. Solve It de Joseph Semafara focalise ses efforts dans la formation des jeunes en ICT qu’il place en internship et les dispatche chez des maisons commerciales en IT pour l’emploi.

"A la lumière de la pandémie du Covid 19 et du confinement qui a suivi, Solve It ltd a conçu un logiciel SOMA BOX comme un support pédagogique important adapté à tous les niveaux scolaires et contenus des curricula à la fois pour les enseignants et les élèves y compris la documentation et la librairie", a confié à IGIHE, Joseph Semafara, Directeur de Solve It ltd.

Joseph Semafara, MD de Solve It, un autre start qui prodigue formation en informatique, intership et placement de ses lauréats. Il tient à la main un device SOMABOX qu'il a créé au temps oû le Covid 19 immobilisait en confinement tout le monde

Creativity Labs, partenaire de la CNRU pour la semaine Africaine de l’informatique
Le Secrétaire Général de la CNRU s’est dit émerveillé de l’inventivité des jeunes gens en matière de codification, de création de logiciels mais aussi et surtout d’un prodige Mungwarakarama Ildephonse, 36 ans, père d’un enfant. Ce lauréat de l’IPRC Tumba abrite en partenariat avec la CNRU, un séminaire de quelques 30 jeunes gens venus de tous les districts du pays pour apprendre à manier l’outil informatique et aiguiser leur créativité.

Labo de Creativity Lab sur le magnétisme.

Mungwarakarama se spécialise dans la fabrication de matériel didactique des STE (Sciences-Technologie-Environnement), un cours enseigné par gradation dans les cycles primaire et secondaire du pays.

"Nous allons de groupe scolaire à groupe scolaire dans tout le pays en formant des enfants encadrés par leurs enseignants sur la possibilité d’utiliser un matériel pédagogique fabriqué à partir de leur environnement immédiat. Nous fabriquons des yoyo, des poulies, du matériel électrique... pour illustrer les phénomènes physiques et magnétiques que ces enfants apprennent en classe. A la fin de la séance, la direction de l’école aura mis à notre disposition une salle où sera conservé ce matériel de laboratoire très moins coûteux. Pour la suite, l’enseignant formé encadrera les enfants. Et nous assurerons le suivi", a dit Mungwarakarama de creativity Lab sécondé par Jean Pierre Kavamahanga, licencié en science de l’éducation, option Computer science.

"Nous aidons sérieusement et de façon pratique les jeunes dans le domaine des technologies et de l’ICT", a ajouté ce Directeur de Creativity Lab qui pousse plus loin son apport et entre dans la robotique.

"Nous sommes une entreprise sociale intervenant dans l’enseignement et la créativité informatique des jeunes gens. Pour cela nous ne pouvons avoir de dons venant de nulle part. Par contre nous signons des contrats avec GIZ, Rhénanie Palatinat et Master Card pour aller d’école à école, former les élèves et leurs enseignants et y installer des Kits Labo que vous avez visités", a dit Mungwarakarama qui, depuis 2018, descend dans ces écoles avec son équipe et forme 30 enfants et deux enseignants pour chaque Groupe scolaire.

Nous avons déjà donné une formation approfondie à 30 enseignants volontaires qui, pendant les vacances, nous assistent dans nos déplacements de formation.

De gauche à droite, le Jeune MD de Creativity Lab, Ildephonse Munwarakarama et le SG de la CNRU, Albert Mutesa

Le Secrétaire Général de la CNRU fier de trouver un partenaire fiable et percutant
"Au cours de cette semaine du "Coding for Employment" qui sera désormais célébrée chaque année, nous insistons sur le gender au cours de ce séminaire qui aura nécessairement un impact sur les jeunes que vous allez former au "Digital Coding Skills". Aux jeunes rassemblés ici pour la formation et d’autres qui suivront, soyez assez créatifs dans votre maniement de votre smart phone et de votre laptop. Nous vous promettons, chers séminaristes qui allez passer toute une semaine de formation, un grand soutien au cas où vous allez être inspirés pour une quelconque innovation de votre part. Nous vous appuyerons en faisant partager vos inventions à d’autres jeunes rwandais. Nous pourrons aussi illustrer vos créations sur le site officiel de la CNRU et celui de l’UNESCO", a dit M. Albert Mutesa, Secrétaire Général de la CNRU encourageant les jeunes séminaristes à faire montre de plus de participation active et de travail de groupe dans ce qu’il a appelé "Share information and Knowledge" (échange d’informations et de connaissances).

Dans son entretien avec IGIHE, Albet Mutesa semble confiant que la Maison mère UNESCO est prête à donner sa contribution à toute initiative de créativité en matière de sciences environnementales et IT au cas où elle est sollicitée. Il a même confié qu’au cas où Creativity Lab ltd sollicitait un soutien de l’UNESCO qui va jusqu’à 25.000 $ dans le cadre de son Programme de Partenariat biennal, "je n’hésiterais pas une seconde à la recommender".

Le SG de la CNRU au Centre avec à sa droite, le MD de Creativity Lab et à sa gauche, son directeur de la Recherche Scientifique, M. Dominique Mvunabandi

Le Directeur de la CNRU en matière de recherche scientifique qui a organisé ce séminaire de jeunes rwandais férus d’informatique, trouve que la Maison Mère UNESCO a fait beaucoup pour financer tout le déroulement de ce séminaire à hauteur de quelques 20.000 $.

"Africa Coding Week est une stratégie de long terme de l’UNESCO qui sensibilise les jeunes africains à participer au solutionnement des défis sociaux qu’ils constatent par le biais de l’outil informatique", a dit Dominique Mvunabandi, Directeur près la CNRU de la Recherche Scientifique.

Pour lui, toute initiative des start ups comme ce Creativity Lab est la bienvenue à la CNRU. Ceci répond à notre mission.

"Notre démarche n’est pas d’initier tout mais plutôt d’avoir des partenaires suivant les mêmes objectifs que nous sur qui nous nous arc-boutons", a-t-il dit s’engageant à améliorer davantage la démarche du Partenariat Secteur Public-Secteur Privé en privilégiant surtout les start ups pour leur expansion.

Les jeunes séminaristes en atelier. Il est attendu qu'ils sortent de ce seminaire-atelier avec des créativités qui obtiendront le grand soutien de la CNRU

Mais quel objectif poursuit la CNRU dans le domaine de la science et la technique ?
"Nous ferons tout pour former et encadrer la jeunesse rwandaise afin qu’elle soit à mêm de percevoir les défis de leur environnement immédiat et proposer des solutions idoines en recourant à l’outil informatique", a décidé Mvunabandi.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité