00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

La 1ère phase de l’usine de vaccins BioNTech inaugurée à Kigali

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 18 décembre 2023 à 07:26

Une étape significative a été franchie pour l’indépendance sanitaire africaine avec l’inauguration de la première phase de BioNTech, l’usine de fabrication de vaccins, lundi 18 décembre au Rwanda. Cette cérémonie a vu la participation de plusieurs leaders africains et internationaux, dont Paul Kagame, la première Dame Jeannette Kagame et d’autres.

L’événement, organisé dans la Zone économique spéciale de Kigali à Masoro-Munini, district de Gasabo, a rassemblé des personnalités telles que le président Macky Sall du Sénégal, le president ghanéen Nana Akufo-Addo, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, la Première ministre de la Barbade Mia Mottley et le Président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki .

Ces personnalités ont uni leurs voix pour célébrer un jalon important dans la lutte contre les maladies infectieuses sur le continent africain.

La nouvelle installation, s’étendant sur environ 30 000 mètres carrés, est équipée de BioNTainers spécialisés dans la production de vaccins à base d’ARNm. Le démarrage de la production est prévu avec une capacité initiale de 50 millions de doses de vaccin, avec une expansion prévue en fonction de la demande.

Paul Kagame a souligné les défis auxquels les nations africaines ont été confrontées durant la pandémie de COVID-19, en particulier la nécessité de parcourir le monde à la recherche de vaccins. Cette situation critique a motivé la décision de construire une usine de production de vaccins au Rwanda, dans le but de prévenir de futures crises sanitaires sur le continent.

Il a expliqué : « La crise des inégalités d’accès aux vaccins a profondément impacté l’Afrique durant la pandémie. Nous étions réduits à solliciter désespérément des doses de vaccins, face à une situation devenue insoutenable. Face à cette urgence, les pays membres de l’Union Africaine se sont mobilisés pour prendre une décision déterminante. C’est ainsi que le Rwanda, le Sénégal, l’Afrique du Sud et le Ghana ont pris l’initiative de ce projet de production de vaccins. D’autres nations nous ont rejoint, marquant un pas significatif vers une coopération renforcée et un avenir plus autonome en matière de santé. »

Les discussions entre Kagame et Akufo-Addo ont mis en lumière l’importance de cette usine pour la souveraineté médicale de l’Afrique. Le président Akufo-Addo, qui avait également assisté à la cérémonie de pose de la première pierre en juin 2022, a souligné le rôle crucial de telles infrastructures dans l’accès aux soins de santé sur le continent.

Cette usine est le premier maillon d’un réseau de fabrication de vaccins envisagé à travers l’Afrique, avec des projets similaires prévus au Sénégal et potentiellement en Afrique du Sud. Ces efforts sont alignés avec la vision de BioNTech de créer un réseau de production décentralisé pour répondre efficacement aux besoins de santé publique de l’Afrique.

L’inauguration de cette usine marque un tournant dans l’histoire médicale du continent, symbolisant une avancée vers l’autosuffisance et l’innovation dans le domaine de la santé en Afrique.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité