00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

L’opinion Israëlienne divisée, la réforme judiciaire y électrise la rentrée

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 11 septembre 2023 à 05:26

La rentrée politique israélienne est marquée par une forte montée de tension autour de la réforme cruciale du système judiciaire. Au cœur du débat, une loi visant à réduire considérablement l’influence du pouvoir judiciaire sur l’exécutif et le Parlement israélien. Ce mardi 12 septembre, la Cour suprême du pays examinera et devra statuer sur cette proposition litigieuse.

Cette semaine promet d’être intense. Dès le début, les rues ont connu une effervescence d’opinions. Lundi matin 11 septembre 2023, plusieurs manifestations anti-réforme se sont tenues. Cependant, l’événement majeur a eu lieu dans l’après-midi avec un grand rassemblement devant la Cour suprême à Jérusalem, épicentre de la contestation. Ironie du sort, c’est au même endroit que la droite israélienne avait massivement soutenu cette réforme la semaine précédente.

La journée du lendemain, réserve elle aussi son lot de surprises. Pour la première fois, les quinze magistrats de la Haute Cour se réuniront pour débattre de la suppression de la clause de "raisonnabilité". Une telle loi n’a jamais été abrogée par la Cour suprême auparavant.

Le paysage politique reste divisé : seulement trois des 32 ministres du gouvernement de Benyamin Netanyahu ont exprimé leur volonté de respecter la décision de la Cour. Tous les éléments semblent réunis pour une crise constitutionnelle. Mais, certains commentateurs suggèrent que Netanyahu pourrait surprendre en présentant une version amendée de la loi.

Depuis le début de l’année, la contestation ne faiblit pas en Israël suite au projet du gouvernement de réformer le système judiciaire du pays, la cour suprême statuera ad-hoc le mardi 12 septembre 2023

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité